Navigation

Skiplink navigation

Comment moins d’avions amènent plus de passagers

Moins d'avions, mais de plus gros avions. Comme cet Airbus A380 au décollage à Zurich. Keystone

En 2016, près de 52 millions de passagers ont atterri, décollé ou transité dans les aéroports nationaux ou régionaux suisses. Alors que le nombre de passagers augmente régulièrement, les avions sont moins nombreux aujourd’hui qu’en l’an 2000. Comment l’expliquer?

Ce contenu a été publié le 14 septembre 2017 - 11:00
Christian Raaflaub, swissinfo.ch, avec les agences

En 2016, les aéroports nationaux de Zurich, Genève et Bâle-Mulhouse, ainsi que les aéroports régionaux ont enregistré ensemble 51,8 millions de passagers (locaux et en transit). Depuis l’an 2000, le nombre de passagers en Suisse a augmenté de 50%, écrit l’Office fédéral de la statistique (OFS)

swissinfo.ch


Toutefois, dans le même temps, le nombre de mouvements d’avions de ligne et charters a diminué de 13%.

swissinfo.ch

Ces évolutions contradictoires s’expliquent par le fait que de plus en plus de compagnies aériennes utilisent des avions plus gros et efficaces. Selon la compagnie Swiss, cela se traduit par une baisse du prix des billets et une «augmentation du nombre de passagers».

Et à l’avenir aussi, les gens devraient être de plus en plus nombreux à prendre l’avion. L’aéroport de Zurich, qui veut augmenter sa capacité dans un proche avenir, prévoit une hausse du nombre de passagers de près de 6% pour cette année. Celle-ci serait «soutenue par l’introduction de plus gros avions, comme les Bombardier C-Series 100 et 300 de la compagnie SWISS ou le Boeing B-777», écrit la direction de l’aéroport dans son communiqué de presse sur les résultats du premier semestre 2017.

Les derniers chiffres semblent confirmer ces prévisions: à Zurich, les vacances d’été ont connu une activité intense: 2'983'582 passagers en juillet, soit 4,5% de plus que pour le même mois de l’année dernière. Le jour de pointe absolu a été le 23 juillet, avec près de 107'000 passagers, un nouveau record selon l’aéroport de Zurich, qui accueille un jour normal en moyenne 30'000 passagers de moins.

Plus de passagers signifie aussi plus de recettes pour les aéroports. Au cours du premier semestre 2017, Zurich a enregistré un bénéfice de 143,2 millions de francs, soit 39,4 millions de plus que dans la même période de 2016. Cependant, l’essentiel de cette augmentation provient de la vente de participations dans l’aéroport de Bangalore, en Inde. Sans ces recettes exceptionnelles, le bénéfice aurait été de 8 millions, communique l’aéroport de Zurich.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article