Discrimination raciale: encore du travail!

La Suisse peut mieux faire dans la lutte contre le racisme, estime le Comité de l'ONU pour l'élimination de la discrimination raciale (CERD). Elle devrait notamment prendre des mesures pour éradiquer les discriminations que commet parfois la police.

Ce contenu a été publié le 15 août 2008 - 17:40

Dans ses recommandations à la Suisse, publiées vendredi, le CERD invite également la Confédération à jouer un rôle «proactif» dans le combat contre le racisme. Il souligne l'importance de promouvoir le dialogue interethnique et la tolérance au sein de la société, «en particulier aux niveaux cantonal et communal».

Peu de progrès significatifs ont été réalisés ces dernières années pour combattre le racisme à l'égard des noirs, des musulmans ou des gens du voyage, poursuit le CERD. Et de déplorer que la Commission fédérale contre le racisme ne bénéficie pas de moyens adéquats pour mener à bien sa mission.

Amnesty International se dit «positivement très impressionnée» par les recommandations du Comité onusien. «Elles sont fortes et claires», se réjouit Daniel Bolomey, secrétaire général de la section suisse.

Le CERD met notamment le doigt sur les dérapages commis par certains policiers et réclame qu'un mécanisme indépendant de plainte soit mis sur pied. La demande est saluée par Daniel Bolomey: «C'est une de nos revendications centrales mais jusque là, personne n'y a répondu».

Autre source de satisfaction pour Amnesty International (AI): le souhait du CERD qu'un plan national contre le racisme soit développé. «En Suisse, il y a un déficit de coordination. C'est le moment opportun pour mener une action coordonnée qui pénétrerait les cantons», ajoute-t-il.

Il salue encore le souhait du CERD de créer une institution nationale indépendante chargée de cette mission. «Nous aimerions que les autorités entendent ces recommandations» et les mettent en pratique, indique Daniel Bolomey.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article