Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les églises neuchâteloises privées de l’argent des blondes

La multinationale du tabac Philip Morris ne versera plus l’impôt ecclésiastique aux Eglises réformées, catholique et catholique-chrétienne du canton de Neuchâtel. Les protestants perdent au moins 10% de leur budget de fonctionnement, les catholiques jusqu’à 20%.

Les Eglises ont été mises devant le fait accompli lors d'une rencontre avec des représentants de Philip Morris et le gouvernement du canton de Neuchâtel, ont-elles communiqué vendredi soir. La décision de l'entreprise concerne non seulement les années à venir, mais aussi 2010, année pour laquelle les Eglises ont déjà engagé des dépenses.

Cette décision remet en question de manière immédiate la pérennité de nombreuses prestations garanties par les Eglises aux habitants du canton, poursuit leur communiqué. Les prestations sont offertes sans distinction d'origine ni de religion, rappellent-elles.

Plusieurs prestations sont menacées, comme la présence régulière d'aumôniers dans les hôpitaux, les homes, la rue et les prisons ou la capacité à assumer la totalité des demandes de célébration de services funèbres.

«Nous portons un regard sévère sur cette décision», a déclaré à l'agence de presse protestante ProtestInfo Gabriel Bader, président du Conseil synodal de l'Eglise réformée neuchâteloise. Il a été surpris comme ses collègues des autres Eglises par le côté abrupt de la décision. «Je ne suis pas sûr que l'Etat réalise l'impact de ce qui vient de se passer», ajoute-t-il.

L’agence précise que pour les protestants, la perte sera de quelque 900'000 francs sur un budget de 9 millions

Le siège international du cigarettier Philip Morris est à Lausanne. A Neuchâtel, l'entreprise entretient une succursale d'exportation. ProtestInfo rappelle que Neuchâtel est l'un des cantons en Suisse, avec Genève, où l'impôt ecclésial n'est pas obligatoire.

Dans un communiqué diffusé samedi, Philip Morris a rappelé que le dernier engagement en faveur des églises reconnues du canton de Neuchâtel est arrivé à échéance en 2009. Dans sa prise de position, la multinationale rappelle que le soutien à des causes religieuses est désormais exclu de ses règles de donation.

L'entreprise souligne avoir averti les églises fin 2008 de la possible interruption de son soutien. La décision de ne pas le renouveler a été confirmée aux églises concernées et aux représentants des autorités début octobre 2010. Le cigarettier signale maintenir ses subventions à d'autres activités caritatives et d'intérêt public dans le canton de Neuchâtel.


swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.