Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les trains européens veulent damer le pion à l'avion

Sept compagnies ferroviaires européennes - dont les Chemins de Fer Fédéraux (CFF) - créent l'association Railteam. Leur objectif est de développer une alternative réelle à la route et à l'avion.

Cette alliance veut transporter au moins 25 millions de voyageurs en 2010. Dix millions de plus qu'aujourd'hui.

Actuellement, le réseau ferroviaire à grande vitesse relie sur plus de 4700 km toutes les destinations européennes importantes, affirment les sept compagnies. D'ici 2010, le réseau devrait atteindre 6000 km. Et être triplé d'ici 2020 pour dépasser les 15'000 km.

Railteam veut mettre en place un véritable réseau de la grande vitesse et y faciliter les voyages internationaux. L'association souhaite offrir à l'échelle européenne un service d'aussi bonne qualité que l'offre individuelle actuelle des compagnies.

Outre les CFF, Railteam regroupe Deutsche Bahn, la SNCF, Eurostar (Grande-Bretagne, France, Belgique), NS Hispeed (Pays-Bas), les ÖBB (Autriche) et la SNCB (Belgique).

Sur la carte, le réseau ferroviaire va de Budapest et Vienne à l'est, jusqu'à Paris à l'ouest, de Londres au nord, jusqu'à Marseille au sud.

Aux côtés des trains à grande vitesse comme TGV, ICE, Eurostar ou Thalys, le train autrichien «railjet» devrait faire son apparition sur le réseau dès fin 2008. Les trains rapides italien Pendolino et espagnol Ave ne font pas encore partie du réseau. Un membre des ÖBB a indiqué que tous les partenaires doivent remplir des critères de qualité.

25 millions de voyageurs

L'objectif de Railteam? Attirer au moins 25 millions de voyageurs d'ici 2010. Soit dix millions de plus qu'à l'heure actuelle. Railteam veut grignoter 5% de parts de marché aux vols court-courrier, principalement sur des voyages à motif professionnel de quatre heures maximum et sur des séjours privés pouvant aller jusqu'à six heures en Europe de l'Ouest.

Dans un premier temps, des points d'information Railteam vont être installés dans les cinq premières plates-formes de correspondance (Bruxelles-Midi, Lille-Europe, Stuttgart, Cologne et Francfort) et dans les principales gares du réseau.

Tout au long du voyage, une information complète et multilingue sera disponible à bord et en gare, tandis que les correspondances seront améliorées.

En cas de correspondance manquée à cause d'un retard sur un train Railteam, il sera possible de monter dans le train suivant pour sa destination sans même modifier son billet - dans la limite des places disponibles et sans garantie de place assise.

Dans un deuxième temps, à partir de janvier 2009, le réseau permettra de se rendre d'une ville à l'autre avec un seul billet.

Beaucoup plus écologique

Avec la mise en place d'une plate-forme d'interconnexion des systèmes de production des billets, le voyageur pourra réserver auprès de n'importe quel point de vente ou sur Internet, et au meilleur prix. Cette plate-forme devrait coûter environ 30 millions d'euros.

Une précision: aucune annonce n'a été faite concernant les prix. Des programmes de fidélisation de la clientèle seront toutefois étendus pour les voyageurs les plus fréquents.

L'association rappelle que le train est le mode de transport le moins consommateur d'énergie et le plus écologique. Une étude réalisée en Grande-Bretagne révèle que les vols Londres-Paris et Londres-Bruxelles génèrent entre 8 et 11 fois plus d'émissions de C02 qu'Eurostar sur le même parcours.

Plus respectueux de l'environnement, le train grignote déjà des parts de marché aux compagnies aériennes, alors que les mesures de sécurité ont amplifié les temps d'attente dans les aéroports, affirme d'ailleurs Railteam.

swissinfo et les agences

Grève en Allemagne

A l'appel de syndicats, les cheminots allemands ont entamé lundi un mouvement de grève à l'appui de revendications salariales. Ce débrayage a principalement touché les banlieusards. Les liaisons avec la Suisse n'ont apparemment pas eu à en souffrir.

Mais le syndicat des mécaniciens annonce pour mardi un arrêt de travail entre 5h et 9h. Et la quasi-totalité des trains pourraient bien rester en gare. Précision: en Allemagne, les grèves de train sont très rares.

Fin de l'infobox

Les Suisses aiment le train

En moyenne, chaque Helvète a emprunté 42 fois les chemins de fer en 2005, ce qui constitue un record européen. Sur le plan mondial, seuls les Japonais font mieux.

En Europe, le Danemark et le Luxembourg ont vu leurs habitants emprunter 28 fois le train, devant l'Autriche (24), l'Allemagne (22) et les Pays-Bas (20).

Les Suisses sont également champions du monde en termes de distances parcourues. Chaque habitant a effectué en moyenne 1929 kilomètres par an en 2005. Le Japon est deuxième avec 1926 km. Suivent le Belarus (1385 km), la France (1290 km).

Fin de l'infobox


Liens

×