Soldats suisses forcés de se former à l'étranger?

Exercice de blindées suisses en Suède. Keystone Archive

Les miliciens de l'armée pourraient se voir obligés de faire leurs cours de répétition de formation dans d'autres pays.

Ce contenu a été publié le 22 avril 2006 - 18:27

Le Ministère de la défense (DDPS) et la direction de l'armée proposent de créer une mini-armée de 500 personnes pour des engagements à l'étranger en faveur de la paix.

Ces propositions émanent d'un rapport intermédiaire remis au Parlement par le DPPS. Ce rapport précise qu'il faudra une décision politique pour déterminer le maintien du caractère volontaire de ces cours de répétition de formation à l'étranger ou s'il faut les rendre obligatoires.

Pour rappel, depuis début 2005, seuls les militaires professionnels doivent exécuter des engagements à l'étranger. Pour ceux qui entrent dans la profession de soldat ou d'officier professionnel, cet aspect est spécifié dans le nouveau contrat de travail

Une mini-armée à l'étranger

Le DDPS et la direction de l'armée entendent mettre sur pied d'ici 2008 une mini-armée de 500 personnes pour des engagements à l'étranger en faveur de la promotion de la paix.

Jusqu'en 2008, il s'agit donc de trouver les cadres nécessaires et d'assurer la durabilité de l'opération, quitte à créer un système d'incitation pour arriver au contingent avec des éléments des divers corps de l'armée

Décision à la fin 2007

Ce rapport intermédiaire a été présenté aux commissions de sécurité du Parlement et publié récemment sur Internet, et dont des extraits ont paru samedi dans le quotidien zurichois «Tages-Anzeiger».

Ce rapport intermédiaire contient aussi un premier bilan des expériences faites avec la nouvelle Armée 21 et de la consolidation de cette réforme introduite en janvier 2004.

Quant au rapport définitif, qui vise à déterminer si les objectifs assignés à l'armée sont atteints, il sera présenté au Parlement par le gouvernement à la fin de cette législature, soit vers la fin 2007.

swissinfo et les agences

En bref

- L'armée suisse est une armée de milice: chaque citoyen est tenu de suivre une école de recrues de 18 ou 21 semaines, selon l'incorporation, puis une formation (cours de répétition) de 19 jours par an pendant six ou sept ans.

- Avec la dernière réforme Armée 21, l'effectif de l'armée a été considérablement réduit. Elle compte 120'000 hommes en service actif, plus une école de recrue (environ 20'000 hommes) et 80'000 réservistes. Avant la réforme, cet effectif dépassait les 500'000 hommes.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article