Swiss se rogne les ailes

Swiss doit réduire ses ambitions. Keystone Archive

Toujours déficitaire, la compagnie aérienne va supprimer 300 emplois et huit avions sur 135 dès l'entrée en vigueur de l'horaire d'été.

Ce contenu a été publié le 19 novembre 2002 - 12:19

Swiss va donc perdre 140 pilotes et 160 employés de cabine et au sol. Les licenciements ne sont pas exclus.

Au troisième trimestre 2002, Swiss essuie une perte nette de 135 millions de francs, pour un chiffre d'affaires de 1,38 milliard. Le déficit sur neuf mois se monte à 582 millions de francs.

La perte enregistrée entre juillet et septembre est donc moindre que celle des trimestres précédents. Le groupe l'explique principalement par des amortissements extraordinaires de 60 millions de francs pour le parc aérien et par une dotation exceptionnelle de 15 millions pour la création de la nouvelle compagnie.

Lors d'une conférence de presse, tenue mardi à Bâle, les dirigeants de Swiss n'ont pas manqué de souligner que le résultat du troisième trimestre est meilleur que ce qui était prévu par le business plan.

400 millions à économiser

Mais malgré cela, la compagnie doit réduire ses coûts de 400 millions de francs l'année prochaine si elle veut arriver dans les chiffres noirs.

En conséquence, Swiss va supprimer environ 300 emplois et réduire sa flotte de huit avions (sur 135), et ceci dès l'entrée en vigueur de son horaire d'été.

Les 300 postes supprimés touchent aussi bien le personnel au sol et le personnel de cabine (160 personnes) que les pilotes (140). Parmie ces derniers, la plupart sont des pilotes de l'ancienne Crossair.

La compagnie compte sur des départs naturels, mais «étudiera avec les syndicats de pilotes les solutions les plus acceptables sur le plan social».

Licenciements et engagements

Pour ce qui du personnel au sol et des hôtesses et stewards, Pieter Bouw, président de Swiss, n'a pas exclu que des licenciements soient aussi possibles.

Parallèlement, la compagnie créera 200 nouveaux emplois au sein des divisions techniques et technologies de l'information.

Huit avions en moins

Quant au redimensionnement de la flotte, il mettra sur la touche un Boeing MD-11 long-courrier, un Airbus A320 moyen-courrier et trois petits appareils court-courriers.

Ces abandons d'appareils signifient l'annulation de «liaisons clairement déficitaires, ne laissant pas augurer d'améliorations à long terme», écrit Swiss dans son communiqué, sans toutefois préciser de quelles liaisons il s'agit.

La compagnie abandonne par ailleurs ses sept Boeing MD-83 de la division charter, qui n'opèrera plus à l'avenir qu'avec quatre A320. Swiss signale par ailleurs que la livraison des Embraer 170 est reportée.

Une flotte bien adaptée malgré tout

Toujours dans son communiqué, la direction présente ces aménagements de la flotte comme «légers».

Selon elle, «les sept premiers mois d'exploitation à plein régime confirment que la taille de la flotte de Swiss est fondamentalement adaptée aux exigences d'une compagnie aérienne qui offre un réseau intégral.»

swissinfo/Marc-André Miserez

Faits

Swiss a perdu 582 millions de francs depuis le début de l'année
La compagnie doit économiser 400 millions l'année prochaine
Elle va supprimer 300 emplois (140 postes de pilote et 160 postes dans le personnel au sol et de cabine)
Elle réduit également sa flotte de huit appareils sur 135

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article