Swissair entraîne Kloten dans sa descente aux enfers

Keystone Archive

La cotation du titre Swissair à la Bourse suisse est suspendue. Les obligations du groupe et les actions de l'aéroport de Zurich-Kloten sont emportées dans la tourmente.

Ce contenu a été publié le 03 octobre 2001 - 08:41

Swissair a décidé lundi de suspendre temporairement sa cotation boursière. Le titre est coté dans le système virt-x, géré depuis Londres.

Vendredi, l'action Swissair était tombée à son plus bas niveau historique, à 38,50 FS, avant de se redresser à quelques minutes de la clôture à 41,05 FS. Depuis le début de l'année, le titre a perdu 80% de sa valeur.

Une éventuelle faillite de Swissair Group toucherait de très nombreux petits porteurs. A la fin de l'an dernier, 6% des actionnaires détenaient en effet moins de 51 titres et 9,5% en possédaient entre 51 et 250.

Obligations à haut risque

Et les actions Swissair ne sont pas les seuls titres du groupe à être entraînés dans la tourmente. Il en va de même pour les obligations qui ont, elles aussi, été suspendues de cotation lundi et mardi.

De l'avis de la plupart des courtiers, il n'en résultera toutefois pas une perte totale pour les créanciers. Treize sortes d'obligations Swissair d'une valeur nominale de 4,4 milliards de francs sont actuellement sur le marché.

Les obligations émises par le groupe ont déjà drastiquement perdu de leur valeur. On parle désormais de «junk bonds», des obligations à haut risque.

Chute des titres de Kloten

Après une chute de 20,7 % à 111 francs, les titres de la société d'exploitation de l'aéroport de Zurich-Kloten ont, eux aussi, été suspendus jusqu'à mardi soir à la demande d'Unique Zurich Airport.

La Banque cantonale de Zurich a réduit son rating de l'action Flughafen Zurich (Unique Airport). Le nombre des passagers devrait reculer de 11% d'ici à 2002, à cause de la crise qui secoue le monde aérien et à cause des réductions de capacités de Swissair.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article