Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Swisscom marque des points

Pour l'année en cours, Swisscom prévoit une importante augmentation du bénéfice net par rapport à 2000.

(Keystone Archive)

Grâce à la vente d'une partie de son capital à l'opérateur britannique Vodafone, le bénéfice net de Swisscom a plus que doublé au cours des trois premiers mois de l'année. Le chiffre d'affaires a progressé de 4,8% pour s'établir à 3,52 milliards de francs.

Le secteur de la téléphonie mobile a poursuivi sa croissance, avec notamment une multiplication par cinq du nombre de messages courts SMS envoyés, a annoncé jeudi Swisscom. Pour sa part, l'érosion de la téléphonie fixe s'est poursuivie.

Le bénéfice net de l'opérateur a atteint 4,48 milliards de francs, contre 2,1 milliards à la même période de l'an dernier. Par contre, le bénéfice d'exploitation est resté stable. Le chiffre d'affaires a atteint 3,52 milliards de francs, soit 4,8% de plus que lors du premier trimestre 2000.

Cette hausse est principalement due à la croissance générée par la filiale allemande debitel et par le secteur de la téléphonie mobile. Ce dernier, dont les ventes affichent une progression de 22,4%, reste le secteur de croissance par excellence de Swisscom.

Au cours du premier trimestre, l'opérateur a attiré plus de 146.000 nouveaux clients, portant ainsi le total de ses abonnés à 3,31 millions (+4,5%). La progression du chiffre d'affaires du secteur de la téléphonie mobile s'explique par une hausse du volume des communications, qui ont progressé de 19,1%.

De même, le nombre de messages courts SMS a été multiplié par cinq par rapport au premier trimestre 2000, pour un total de 582 millions de francs. Chaque client Swisscom a dépensé en moyenne 85 francs pour sa facture de téléphone, contre 88 francs durant la même période de 2000.

Toutefois, en raison de l'augmentation des dépenses liée à l'arrivée de nouveaux clients et dans la perspective de l'introduction des systèmes UMTS et GPRS, les charges ont augmenté. Compte tenu de la forte pénétration de Swisscom Mobile sur le marché helvétique - 67% de parts de marché - la croissance du chiffre d'affaires ne pourra que diminuer au cours de l'année, selon l'opérateur.

Malgré une hausse de 1,3% du trafic, le chiffre d'affaires généré par le trafic téléphonique fixe a diminué de 16,1%, à 282 millions de francs. La baisse est particulièrement marquée pour les appels interurbains (-35,6%) et internationaux (-30,0%).

Cette évolution négative s'explique principalement par les pertes de parts de marché et les importantes réductions de prix intervenues dès le 1er mars 2000.

En revanche, les ventes réalisées dans le domaine des raccordements haut débit à Internet ISDN ont crû de 4,3%, à 278 millions de francs. A l'inverse, le fournisseur de services Internet Bluewin, propriété de Swisscom, est touché par l'évolution mondiale négative des activités liées aux portails. Son chiffre d'affaires dépasse certes de 3,7% celui réalisé lors du premier trimestre 2000, mais son bénéfice d'exploitation est négatif (-11 millions de francs).

Pour l'année en cours, Swisscom prévoit une légère croissance du chiffre d'affaires et un ralentissement des pertes de ses parts de marché. Dans le domaine de la téléphonie mobile, la croissance va quelque peu ralentir en raison du taux de pénétration élevé sur le marché.

L'opérateur prévoit également un recul de son bénéfice d'exploitation et une importante augmentation du bénéfice net par rapport à l'année 2000, en raison des recettes générées par la vente de 25% du capital de sa division mobile à Vodafone et par la vente de près de 190 immeubles.

swissinfo avec les agences


Liens

×