Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Swisscom va biffer plus de 600 postes de travail

L'opérateur s'estime contraint d'améliorer son efficacité.

(Keystone)

Confronté à la baisse des prix et à l'impossibilité de se développer en Suisse, l'opérateur de télécoms va supprimer 4% de son personnel en 2004.

La mesure prise par Swisscom concerne 655 emplois à plein temps. Et quatre secteurs d'activité sont touchés.

En Suisse, les suppressions d'emplois toucheront Swisscom Fixnet. La branche de gestion du réseau fixe va voir disparaître 260 postes sur un total d'environ 7800.

Fixnet, précise la direction du groupe, poursuit ainsi «les rationalisations engagées depuis plusieurs années déjà».

Bluewin, lui, verra 40 emplois supprimés sur 340. Le portail d'accès Internet va devoir restructurer sa gamme de services «en raison du boom de l'ADSL (Internet à haut débit) et de la croissance réduite de ses autres activités».

Pour sa part, Swisscom IT Services - qui gère le parc informatique de Swisscom et de plusieurs banques cantonales ainsi que de clients extérieurs - va subir une baisse de 300 postes sur 2300.

Quant à Swisscom Immeubles, qui gère les locaux du groupe, il verra ses effectifs réduits de 55 postes sur 400.

Baisse des prix

Le groupe explique ces coupes par «la baisse continue des prix et l'absence de possibilités de croissance qui provoquent une pression sur les coûts».

En clair, Swisscom s’estime contraint à améliorer son efficacité et donc à supprimer des postes de travail.

A la fin juin 2003, l'opérateur employait 19'855 personnes, un effectif déjà en recul de 6,3% par rapport à juin 2002.

Swisscom assure qu'il mettra «tout en œuvre» pour limiter les suppressions d'emplois en «exploitant les fluctuations naturelles» et «en négociant de nouveaux modèles de temps de travail avec les partenaires sociaux».

Le groupe rappelle aussi qu'il a déjà investi 2 milliards de francs pour la reconversion des collaborateurs touchés par les suppressions d'emplois.

Concrètement, les employés concernés par la réduction d'effectifs bénéficieront du plan social que Swisscom a reconduit le mois passé jusqu'à la fin de 2005, en accord avec les syndicats.

Ces personnes reçoivent notamment pendant douze à dix-huit mois leur plein salaire.

Regrets syndicaux

Le Syndicat de la Communication et transfair appellent le géant bleu à réduire au minimun le nombre des collaborateurs touchés.

Swisscom se dit dans l'incapacité de chiffrer l'impact régional de cette restructuration.

De son côté, le canton de Berne prévoit que la restructuration devrait concerner au moins 150 emplois sur son territoire.

Les suppressions d'emplois annoncées jeudi interviennent alors que le groupe a annoncé en août pour le premier semestre une hausse de 22,1% de son bénéfice net (à 952 millions de francs suisses) par rapport à la même période de 2002.

Son chiffre d'affaires n'a, par contre, progressé que de 0,4% à 7,154 milliards de francs sur les six premiers mois de 2003.

Investissements prévus

Swisscom estime que, pour des raisons structurelles, il ne pourra «pratiquement pas développer ses ventes en Suisse au cours des prochaines années».

Aux yeux de ses dirigeants, améliorer l’efficacité du groupe est donc «le seul moyen de rester en bonne santé et de procéder aux investissements nécessaires pour garantir sa pérennité».

L’an prochain, Swisscom compte investir 1,2 milliard de francs, un montant comparable à celui des années précédentes.

swissinfo et les agences

Faits

Les suppressions d’emplois toucheront:

Swisscom IT Services: 300 postes
Swisscom Fixnet: 260 postes
Bluewin: 40 postes
Swisscom Immeubles: 55 postes

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.