Navigation

Deux Suisses tués dans l'attentat à Ouagadougou

Contenu externe

L’émotion a été forte ce week-end en Suisse à l’annonce des deux victimes helvétiques de l’attentat de Ouagadougou, au Burkina Faso, qui a fait au total 29 morts. Les hommages se sont multipliés en mémoire de l’ancien parlementaire fédéral socialiste et patron de La Poste Jean-Noël Rey (66 ans), et de son collègue de parti Georgie Lamon, 82 ans, ancien député au Parlement du canton du Valais.

Ce contenu a été publié le 18 janvier 2016 - 07:34
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 17.01.16)

Les deux Valaisans étaient au Burkina Faso pour inaugurer la cantine d'une école financée par l'association Yelen, créée par M. Lamon. Oeuvrant pour le pays depuis les années 1990, ce dernier avait été rejoint par Jean-Noël Rey. Tous deux ont levé des fonds pour soutenir une école. 

L'attentat a été fermement condamné par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.