Navigation

Voyage dans les entrailles du Saint-Gothard

Les ingénieurs et les mineurs du Gothard sont entrés dans l’histoire pour avoir foré le plus long tunnel ferroviaire du monde: 57 kilomètres sous les Alpes suisses. Mais une plongée à l’intérieur du massif révèle qu’en réalité, ils ont creusé bien plus que ça.

Ce contenu a été publié le 17 mai 2016 - 16:00
swissinfo.ch

«Le projet du siècle», «un chef-d’œuvre d’architecture ferroviaire», «le joyau de la Suisse pour l’Europe»: les superlatifs ne manquent pas pour qualifier le nouveau tunnel de base, qui sera inauguré le 1er juin 2016.

Les travaux ont commencé à la fin des années 90, et la facture finale s’élève à près de 12 milliards de francs. L’ouvrage est entré de plein droit dans le Livre Guinness des records: avec ses 57,104 km, le Gothard est le tunnel ferroviaire le plus long du monde. Mais il est aussi le plus profond, avec une épaisseur de roche au-dessus des trains qui peut atteindre 2300 mètres. Et ce qui est encore plus exceptionnel, c’est que ce long trou dans la montagne est en réalité un vaste complexe de tunnels et de galeries, comme le montre cette animation réalisée par SRF. 

Contenu externe

Et derrière les records et les chiffres, il y a le travail de centaines de personnes. Ingénieurs, mineurs et ouvriers, qui ont dû affronter des conditions extrêmes et des obstacles inattendus. 

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.