Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un seul et unique patron à la tête du CSG

Agé de 61 ans, Oswald Gruebel est au faîte du pouvoir.

(Keystone)

L’Allemand Oswald Grübel prend seul les commandes du Credit Suisse Group (CSG).

Codirecteur de la deuxième banque suisse, l'Américain John J.Mack quitte le groupe qui sera réorganisé à partir du 13 juillet en trois unités opérationnelles.

C’est la fin d’un tandem dont la plupart des analystes ne donnaient pas cher de la peau sur le long terme. Difficile en effet pour un grand groupe de fonctionner à satisfaction avec deux patrons (et leurs ego) à sa tête.

A mi-juillet, Oswald Grübel se retrouvera donc seul à la tête du Credit Suisse Group (CSG). Depuis juillet 2002, tout en co-dirigeant l’ensemble du groupe, l’Allemand de 61 ans présidait la direction du CSFB (Credit suisse First Boston).

D'entente avec le conseil d'administration réuni jeudi, John J. Mack a convenu de ne pas prolonger son contrat qui expirera le 12 juillet, indique le numéro deux bancaire suisse.

En parallèle, le conseil d'administration a décidé d’adapter les structures du groupe. A compter du 13 juillet, le CSG sera composé de trois unités opérationnelles.

Affaires d’assurances regroupées

L'entité juridique Credit Suisse First Boston (CSFB) chapeautera les secteurs banque d'affaires (Investment banking) et la gestion d'actifs institutionnels (Wealth & Asset Management).

Cette division, qui était dirigée par John Mack, aura à sa tête Brady W. Dougan, entré au Credit Suisse en 1990.

La division Credit Suisse (CS) regroupera les services financiers (Financial Services), comprenant la gestion de fortune dans le monde entier et la banque de détail en Suisse. A sa tête: Walter Berthold.

Les affaires d'assurances sont pour leur part regroupées sous l'entité juridique Winterthur.

Aux dires du conseil d'administration, la banque va pouvoir mieux intégrer ses activités globales et «poser les bases d'une vigoureuse croissance bénéficiaire».

Pas question de fusion

«La question d'une fusion avec un autre prestataire de services financiers ne se pose pas, précise aussi Walter B. Kielholz, président du Conseil d'administration. Notre objectif dorénavant est d'accélérer la croissance organique et de renforcer la position de nos domaines-clés des affaires bancaires».

La banque, qui maintient pour l'instant ses activités assurances, examine cependant «toutes les options visant à optimiser la valeur des affaires d'assurance» pour ses actionnaires.

swissinfo et les agences

En bref

- Le CSG a été fondé en 1856. Il travaille dans quelque 50 pays et emploie environ 60'000 collaborateurs.

- En 2002, le groupe avait enregistré une perte de 3,3 milliards de francs.

- Au premier trimestre 2004, il a enregistré un bénéfice net de 1,861 milliard de francs.

- Toujours au 31 mars dernier, ses actifs sous gestion se montaient à 1241,3 milliards de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.