Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un Suisse à la tête du ciel européen

Evincé de la direction de l'Office fédéral de l'aviation (OFAC) en août 2003, André Auer rebondit sur la scène internationale.

Il va prendre la tête des Autorités européennes conjointes de l'aviation (JAA) à Hoofddorp, aux Pays-Bas.

André Auer, qui maintient son recours contre les motifs de son licenciement de l’OFAC, prendra ses fonctions au sein des Autorités européennes conjointes de l'aviation (JAA) le 1er novembre prochain.

Il a confirmé à l'ats une information de la «Neue Zürcher Zeitung» parue samedi. Sa principale tâche sera d'assurer le passage sans heurts de la JAA à l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA).

Sécurité et certification

Organe associé de la Conférence européenne de l'aviation aérienne (CEAC), La JAA regroupe en Europe 33 pays dont la France et la Suisse. Elle s'occupe notamment de la certification des avions, des règles opérationnelles et des licences des pilotes.

Ces tâches de la JAA vont être transférées pour l'Europe à l'AESA. La Suisse devrait également faire partie de la nouvelle autorité européenne de sécurité et de surveillance indépendante.

Le ministre des transports Moritz Leuenberger a reçu il y a une semaine l'assurance de la commissaire européenne compétente, Loyola de Palacio, que la Suisse serait complètement rattachée à l'agence d'un point de vue opérationnel. Les Chambres fédérales doivent encore se prononcer.

Recours maintenu

André Auer avait mis à disposition son poste de chef de l'OFAC fin août 2003, à la suite d'une polémique sur une approche non autorisée en vigueur à l'aéroport de Lugano-Agno (TI).

Le haut fonctionnaire n'a pas trouvé durant les mois qui ont suivi une fonction à sa convenance au sein de l'administration fédérale.

Le Conseil fédéral lui a finalement envoyé sa lettre de congé fin avril 2004. Le délai de résiliation se montant à 6 mois, l'ancien chef d'office a déposé le 28 mai un recours auprès de la Commission de recours en matière de personnel fédéral. Ses rapports de travail avec l'Etat prendront cependant définitivement fin le 31 octobre.

André Auer recourt contre les motifs de sa mise en congé. S'il obtient gain de cause, il se pourrait qu'il reçoive une indemnité de départ. La commission de recours devrait en décider cet automne.

Après 28 années passées au service de la Confédération, André Auer aurait dû recevoir deux fois son salaire annuel en s'en allant. Mais des voix au sein de la Délégation des finances ont fait valoir qu'aucune indemnité de licenciement n'avait été concédée lors de son licenciement fin avril.

swissinfo avec les agences

Faits

L’Autorité européenne conjointe de l'aviation de (JAA) regroupe en Europe 33 pays dont la France et la Suisse.

Elle s'occupe notamment de la certification des avions, des règles opérationnelles et des licences des pilotes.

Fin de l'infobox

En bref

- André Auer avait mis à disposition son poste de chef de l'OFAC fin août 2003, à la suite d'une polémique sur une approche non autorisée en vigueur à l'aéroport de Lugano-Agno (TI).

- Avocat de formation, André Auer a travaillé à l’OFAC de 1976 à 2003. Il en avait pris la direction le 1er janvier 1993.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.