Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un Suisse sur trois est actionnaire

En Suisse, un tiers de la population résidentielle âgée de 18 à 74 ans détient des actions.

(Keystone)

Selon une étude de l´Université de Zurich, en Suisse, plus d´un million et demi de personnes détiennent des actions, Pour accroître leur fortune, consolider leur prévoyance professionnelle ou simplement pour le plaisir de jouer.

Balayé, le cliché de l'actionnaire qui fume le cigare et lâche avec désinvolture «vendez tout!». Aujourd'hui, chacun boursicote. Des Suisses venus de tous les horizons participent directement à la vie des entreprises.

Une étude du Swiss Banking Institute de l'Université de Zurich, publiée mardi, le révèle: en Suisse, un tiers de la population résidentielle âgée de 18 à 74 ans détient des actions. Plus d'un million et demi de personnes au total. Depuis 1995, leur nombre a doublé.

Les motivations de ces nouveaux actionnaires: accroître leur fortune et assurer leurs vieux jours. Ou le plaisir, tout simplement. «20 pour cent des personnes interrogées boursicotent par amour du jeu», précise Teodoro Cocca, auteur de l'étude.

Les chercheurs expliquent cette évolution par «les très bonnes performances de la bourse depuis le milieu des années 1990» et la faible rémunération de l'épargne. Ils parlent de «véritable capitalisme populaire».

L'Internet n'est peut-être pas étranger à cette évolution. Mieux informé, «l'actionnaire moderne» achète, vend, consulte la bourse directement de son canapé. «40 pour cent des personnes interrogées utilisent l'Internet pour suivre le cours des actions. Et 16 pour cent pour faire leurs transactions», ajoute Teodoro Cocca.

En comparaison internationale, la Suisse arrive désormais dans le peloton de tête. Elle se classe au 3e rang, derrière l'Australie et la Suède. En prenant en compte la somme investie par action, la Suisse dépasse même les Etats-Unis.

Alexandra Richard

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×