Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une épice prisée L’«or rouge» des montagnes valaisannes

Durant trois semaines au mois d’octobre, le «Crocus sativus» fleurit autour du Cervin. Très prisé pour ses qualités gustatives dans le monde entier, ce safran est vendu au prix de 28 francs le gramme.

Le safran est une plante non conventionnelle. Ce représentant le plus connu de l’espèce des crocus a un cycle de vie très différent de celui de son parent le plus proche, le crocus de printemps. Durant la floraison, le safran meurt et donne ainsi à ses oignons les substances nécessaires pour survivre à l’été.

Si la plante est endommagée, déchirée ou rongée, l’oignon rétrécit. Les champs de safran sont ainsi partiellement clôturés pour éviter que les animaux sauvages tels que les cerfs n’endommagent le précieux aromate.

Le safran était cultivé à l’origine en Orient. Au 8e siècle, les Arabes ont introduit la culture du safran en Espagne. Le «Crocus sativus» est ensuite arrivé en Suisse. Le sol doit être plutôt sableux, argileux, sec et maigre pour que la plante se développe avec succès.

(Images: Katja Hoffmann, Gregor Lengler/laif; Texte: Gaby Ochsenbein, swissinfo.ch)


Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.