Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une politique étrangère neutre mais plus active

Micheline Calmy-Rey a ouvert la Conférence des ambassadeurs 2004, lundi, à Berne.

(Keystone)

Devant les ambassadeurs, Micheline Calmy-Rey souligne l’importance géostratégique de l’Union européenne et plaide pour une réforme du Conseil de sécurité de l’ONU.

La cheffe de la diplomatie suisse a tiré les lignes de force d’une politique étrangère résolument active et axée sur la sécurité.

Dans son discours, Micheline Calmy-Rey a affirmé que l’Union européenne (UE) resterait une priorité de la politique étrangère de la Suisse.

Mais, selon elle, une adhésion à l'UE, privée jusqu'ici de politique de puissance, ne suffira pas à assurer la sécurité du pays.

Prévenir les conflits

La ministre a appelé à une politique étrangère neutre mais plus active, fondée sur le droit et la réforme des organisations internationales. «La meilleure façon d'éviter qu'un conflit ne touche la Suisse est d'éviter qu'un conflit n'éclate».

Micheline Calmy-Rey a également qualifié «d'exercice risqué» la prospective en matière de politique étrangère, thème majeur de la Conférence des ambassadeurs cette année, avec une journée baptisée «Le monde en 2015».

Appuyant son propos par un exemple, elle a cité une réunion de la DDC en 1988. Les participants s’étaient penchés sur l’avenir de la coopération au développement, mais ils leur manquaient un événement important: la chute du mur du Berlin, un an plus tard.

Toutefois, la «rapidité des changements et la complexité du monde (...) imposent de penser l'avenir à long terme», a ajouté Micheline Calmy-Rey, en se demandant notamment si la prépondérance des Etats-Unis allait, à long terme, être freinée par le continent asiatique.

Guerre en Irak

La ministre des Affaires étrangères a également renouvelé ses critiques sur l'intervention américaine en Irak. Selon elle, «l'intervention militaire de la coalition en Irak, sans égards pour la charte des Nations unies, a généré une crise collective du système de sécurité».

Micheline Calmy-Rey remet en cause la dérive du Conseil de sécurité, qui joue de plus en plus un «rôle de législateur international». Pour elle, une réforme est «incontournable». Il faut faire du Conseil de sécurité «un instrument respecté et efficace».

Lutte contre la pauvreté

Lundi, la ministre des Affaires étrangères a encore souligné que les efforts de la Suisse pour contribuer aux objectifs de la Déclaration du Millenium étaient insuffisants.

La Déclaration prévoit la réduction de moitié de la pauvreté dans le monde d'ici 2015. Or à cette date-là, 90% de la population vivra dans les pays en développement.

Et Berne aura des difficultés à consacrer 0,4% du produit national brut (PNB) à l'aide au développement, en 2010, selon Micheline Calmy-Rey.

Coupes budgétaires

Déjà touché par les mesures de restriction budgétaire décidées par la Confédération entre 2004 et 2006, ce secteur sera amputé de 81 millions de francs en 2007 et de 66 millions en 2008.

Ces mesures auront aussi des conséquences sur le personnel diplomatique. La ministre n'a pas exclu la fermeture de représentations suisses à l'étranger. Cette question est en cours d'examen, a-t-elle précisé.

Micheline Calmy-Rey a également profité de l'occasion pour remercier le secrétaire d'Etat Franz von Däniken, démissionnaire après 28 ans passés au DFAE. Le nom de son successeur n'est toujours pas connu.

swissinfo et les agences

En bref

- Une centaine d’ambassadeurs et 30 chefs de bureau de la coopération sont réunis jusqu'à jeudi pour la traditionnelle Conférence des ambassadeurs.

- Thème majeur cette année: la prospective en matière de politique étrangère, avec une journée baptisée «Le monde en 2015».

- Autres thèmes abordés: la communication, les ressources humaines, la politique économique extérieure, l'engagement du Centre de compétence culturel du DFAE et l'action de Présence Suisse.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.