Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Votation du 5 juin: un double oui se profile

(swissinfo.ch)

S’il devait voter aujourd’hui, le peuple suisse accepterait l’adhésion du pays aux accords de Schengen/Dublin ainsi que le partenariat enregistré.

Le quatrième sondage de l’Institut gfs.bern pour le compte de SRG SSR idée suisse donne une proportion de 62% de oui à Schengen/Dublin, soit un léger mieux par rapport aux deux précédents.

C’est avec grand bruit, et muni de 86'000 signatures valables, que l’Union démocratique du centre (UDC / droite dure) avait déposé fin mars son référendum contre les accords de Schengen/Dublin.

Les deux accords de Schengen (sécurité) et Dublin (asile) font partie du second paquet des accords bilatéraux entre la Suisse et l’Union européenne. Ceux-ci sont soumis à votation le 5 juin prochain.

Tout comme la loi sur le partenariat enregistré contre laquelle un référendum des milieux chrétiens a également abouti.

A nouveau plus de «oui» pour Schengen/Dublin

Malgré le référendum de l’UDC, le camp du oui a – à nouveau – le vent en poupe. Sur les 1229 personnes sondées entre le 18 et le 22 avril par l’institut gfs.bern, 62% se disent actuellement favorables aux accords.

Il s’agit d’un score quasi identique à celui réalisé lors du premier sondage en août 2004 (64%) et près de 3% de mieux que la dernière enquête datant du mois de février 2005.

Lors de ce dernier sondage, 21% des personnes interrogées se sont prononcées contre Schengen/Dublin (-2% par rapport au sondage de février) alors que 17% (-1%) affirment être encore indécis.

A noter que l’institut gfs note que ces différences font partie de la «marge d’erreur» relative à tout sondage (ici celui de février) et que, par conséquent, il ne faut pas leur accorder une trop grande importance.

Le «non» à l’arrêt

Il est toutefois possible de constater que les défenseurs du non à aux accords marquent le pas. Ainsi «les majorités relatives restent semblables à ce qu’elles étaient au mois de février».

A noter également que l’appartenance ou la proximité des partis au pouvoir est significative quant à la position des sondés sur cet objet de votation.

En effet, les personnes interrogées proches du Parti radical (PRD / droite – 77%), du Parti socialiste (PS – 86%) et du Parti démocrate chrétien (PDC / centre droit – 67%) sont favorables aux accords. Celles proches de l’UDC (62%) sont opposées.

Enfin, il n’est pas possible de constater de grandes différences entre les régions linguistiques. Les Suisses alémaniques (63%) et les Suisses romands (61%) disent simplement plus nettement oui que les Suisses italophones (43%).

Deux tiers pour la loi sur le partenariat enregistré

Pour la première fois, l'institut de recherche gfs.bern a étendu son enquête au deuxième objet des votations du 5 juin prochain: la loi sur le partenariat enregistré.

Et c’est une majorité des deux tiers (66% de oui) qui se profile. 24% des personnes interrogées sont contre et 10% affirment être encore indécises. Pour cet objet, des différences évidentes apparaissent en fonction de la région d’habitation (ville-campagne) et les régions linguistiques.

Ainsi, si plus de deux tiers des Suisses alémaniques et les Tessinois sont favorables à cette loi, les Suisses romands ne sont que 53% à dire oui. Les personnes vivant en milieu rural sont moins favorables (56%) à la loi que celles vivant dans les petites villes (68%) et les grandes agglomérations (73%).

Enfin il est possible de constater que la proximité aux partis jouent ici encore un rôle important. Les personnes proches du PS (80%)et du PRD (79%) et sont favorables à la loi. Comme 50% de celles proches de l’UDC et 47% de celles du PDC.

swissinfo, Christan Raaflaub
(Traduction de l’allemand : Mathias Froidevaux)

Faits

Schengen/Dublin : 62% oui, 21% non, 17% indécis
Partenariat enregistré : 66% oui, 24% non, 10% indécis
45% des sondés sont sûrs de participer à la votation du 5 juin

Fin de l'infobox

En bref

- Entre le 18 et le 22 avril, 1229 personnes de toute la Suisse ont répondu à ce sondage

- Il s’agit d’ores et déjà du quatrième sondage sur le thème de Schengen/Dublin. Par contre, c’est la première fois que des sondés donnent leur avis sur le partenariat enregistré (second objet des votations du 5 juin).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×