Immigration Une préférence nationale un peu plus dure




Nouvel épisode du feuilleton politique de l’après 9 février 2014. Après l’acceptation de l’initiative populaire qui veut réintroduire des quotas d’immigration, la Suisse cherche toujours comment organiser la préférence nationale d’une manière qui à la fois respecte son nouvel article constitutionnel et rencontre l’agréent de l’Union européenne. La Chambre basse s’était prononcée pour une préférence nationale «light», voici maintenant la solution de la commission de la Chambre haute. Elle est plus «dure».

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 7 novembre 2016)

×