Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Saint-Sébastien, la Mecque de la démocratie


«De la participation locale des citoyens à la cohabitation mondiale»







 Autres langues: 4  Langues: 4
Le Palais Miramar, autrefois résidence des rois d’Espagne, aujourd’hui propriété de la Mairie de Saint-Sébastien, ouvre ses portes au Forum sur la démocratie directe. (Getty Images)

Le Palais Miramar, autrefois résidence des rois d’Espagne, aujourd’hui propriété de la Mairie de Saint-Sébastien, ouvre ses portes au Forum sur la démocratie directe.

(Getty Images)

Du 16 au 19 novembre, se tient à Saint-Sébastien (Espagne) le Forum mondial sur la démocratie directe moderne. Après des décennies de violence, la ville basque souhaite établir des ponts favorisant la cohabitation pacifique, et entend créer une nouvelle culture politique. Ce Forum permet d’ouvrir les yeux sur d’autres expériences, affirment Duñike Agirrezabalaga, conseillère municipale, et Amaia Agirreolea, responsable du service Participation citoyenne, à la Mairie de Saint-Sébastien. 

swissinfo.ch: Saint-Sébastien, élue Capitale européenne de la culture, 2016, accueille le Forum mondial sur la démocratie directe moderne. Deux événements importants pour la ville. Qu’ont-ils en commun? 

Duñike Agirrezabalaga: L’appellation Capitale européenne s’appuie sur le principe de  cohabitation, qui n’est pas sans rappeler la démocratisation de la démocratie. Ce que nous recherchons avant tout, ce sont de nouvelles manières de pratiquer la politique, qui établissent une confiance entre les dirigeants et les citoyens et permettent à ces derniers de participer à la prise de décision. 

swissinfo.ch: Comment est née l’idée d’accueillir le Forum? 

Amaia Agirreolea: Elle est née de la nécessité de mieux connaître la démocratie directe. Nous nous sommes rendus au Forum qui s’est tenu en Uruguay en 2012 et à celui de Tunis en 2015, munis de la volonté de mener une réflexion sur la démocratie directe. Nous avons compris qu’accueillir une des sessions du Forum mondial apporterait à notre ville l’occasion d’apprendre et d’établir entre nous des liens. 

D.A: Le travail en réseaux est important. La Mairie de Saint-Sébastien, pour échapper à l’isolement, doit être en contact avec le monde. 

swissinfo.ch: Qu’espère la Mairie de ce Forum? 

D.A: Accroître les connaissances, partager les expériences et surtout approfondir la réflexion. Ce Forum nous permettra, en outre, de nous mesurer à d’autre villes et de voir comment s’orienter vers une meilleure pratique de la démocratie. 

A.A: Nous espérons ouvrir un débat sur ce sujet (et sur d’autres thèmes) qui, au fil de notre histoire et pour plusieurs raisons, fut souvent difficile. Le dialogue est très important si l’on veut bâtir une culture de la participation citoyenne.  

swissinfo.ch: Quels seront selon vous les points forts du Forum? 

D.A: Au-delà de la question de la participation citoyenne, je pense que les points importants porteront sur la relation entre les pouvoirs et les mouvements sociaux, et sur les transformations que cette relation peut faire naître. 

A.A: Je dirais que les débats qui mettent en valeur les questions locales et leur relation avec la cohabitation mondiale seront fondamentaux. Nous avons fait en sorte que ces débats ne portent pas seulement sur le secteur de l’administration mais qu’ils se conjuguent avec les expériences et les besoins des mouvements sociaux si influents dans ce monde. 

swissinfo.ch: Pour qu’elle soit pratiquée, la participation citoyenne doit-elle être enseignée? 

D.A:  Oui, la coresponsabilité des citoyens et des politiques doit être enseignée. Il faut s’assurer que la défense de l’intérêt public soit considérée comme une richesse culturelle, autant dans les municipalités que dans les Etats. Il est important d’avoir une culture politique active, et d’élever les citoyens dans l’idée de la diversité et du respect de la différence. La politique consiste à trouver des solutions. Et les hommes politiques doivent prendre en considération la variété des intérêts et adopter les décisions qui s’imposent en tenant compte non pas de l’opinion d’une poignée de personnes, mais de l’intérêt général. 

A.A: Il est nécessaire de s’éduquer à partir de l’expérience vécue, mais aussi d’apprendre à écouter, à se montrer empathique, à créer, à s’ouvrir aux autres, à respecter… 

D.A: Il faut pouvoir développer une capacité de communiquer de manière constructive. Pour cela, on doit apprendre à écouter l’autre, à se mettre à sa place. Dans le processus pédagogique, l’empathie est très importante. Mais les politiciens eux aussi ont un rôle à jouer dans notre éducation: ils doivent trouver de nouvelles manières d’exercer la politique. 

swissinfo.ch: Où cette éducation doit-elle se faire? 

A.A: Au sein de la famille (à noter qu’une famille offre un espace où peut s’exercer la démocratie aussi bien que la dictature) ou d’un groupe d’amis, ou encore sur le lieu de travail. C’est comparable à un galet que vous jetez dans l’eau, qui forme des cercles s’agrandissant et gagnant toujours un peu plus d’espace. 

D.A: L’éducation est essentielle. Elle est inhérente à notre développement personnel qui nous permet de mieux vivre dans la collectivité et en société. 

Forum mondial sur la démocratie directe

La 6e édition du Forum mondial sur la démocratie directe se tient du 16 au 19 novembre 2016, à Saint-Sébastien. Elle réunit environ 200 participants de plus de 30 pays: politiciens, employés de la fonction publique, universitaires et représentants des médias et des ONG (Organisations non gouvernementales)

Les trois questions principales abordées lors du Forum sont:

1) Les villes comme «moteurs» de la démocratie locale.

2) Le rôle des médias dans la démocratie directe.

3) La polémique suscitée par le Brexit en lien avec l'avenir de la démocratie directe.

Le Forum met l'accent sur l'expérience pratique de la démocratie: débats et ateliers tiennent une place de choix dans le programme des réunions.

#DearDemocracy, plateforme électronique de swissinfo.ch sur la démocratie directe (parution en dix langues), est un média partenaire du Forum. Ses journalistes vous tiendront informés depuis Saint-Sébastien, via un blog, Facebook et Twitter. 


(Adaptation de l’espagnol: Ghania Adamo)

×