Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

«Casse du siècle»: nouveau verdict plus sévère

Marcello (droite), considéré comme le cerveau du hold-up, écope de la peine la plus lourde: 6 ans et demi de prison.

(Keystone)

La Cour suprême du canton de Zurich a rendu son jugement, jeudi, dans le procès en appel du «casse du siècle». Les principaux auteurs écopent de peines plus lourdes. Jusqu’à six ans et demi de prison.

Le Tribunal cantonal de Zurich a condamné les auteurs du hold-up de la poste du Fraumünster à des peines allant de 2 ans et 3 mois de prison à 6 ans et demi. A une exception près, la cour a revu leurs peines à la hausse par rapport à la première instance. Elle répond ainsi aux voeux de l'accusation.

Marcello, l’ancien employé de la Poste, considéré comme le cerveau du hold-up, écope de la peine la plus lourde: 6 ans et demi de prison. Elias le Libanais, responsable des opérations, est condamné à 6 ans et 3 mois. Deux autres protagonistes ont été condamnés à 5 ans et demi de réclusion, un troisième à 4 ans et 9 mois. Enfin, leur complice a écopé de 2 ans et 3 mois.

Seul Maurizio, le tenancier du salon de jeux où le casse s’est préparé, a échappé à une peine plus sévère. Le Tribunal cantonal a confirmé la peine prononcée en première instance: 3 ans et 9 mois de prison. L’accusation avait requis une peine de 7 ans.

Ce procès en appel faisait suite au recours déposé par le Ministère public - qui jugeait les premières peines trop clémentes - contre sept des huit protagonistes. Le huitième, le benjamin de la bande, y a échappé. Placé dans une maison d'éducation au travail, il a profité d’un congé en mars dernier pour s’évader.

Ce jeudi, la cour a donc peut-être mis un point final au polar qui a débuté le 1er septembre 1997. Ce jour-là, Marcello, Elias, Hassan, Mimmo, Maurizio, Dieter et Mustafa entraient dans l’histoire. Ils braquaient le chauffeur du blindé, dans la cour de la poste du Fraumünster à Zurich.

Tout s’est passé sans violence particulière. Une partie des armes étaient factices. Les autres n’étaient pas chargées. Cinq minutes plus tard seulement, ils disparaissaient avec 53 millions de francs. La moitié du butin a été retrouvée. Mais toujours aucune trace des 25 millions restants...

swissinfo

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.