Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Accident d'avion


Le contrôle aérien mis en cause dans le crash du F/A-18


C'est sur cette paroi de la région bernoise du Hinter-Tierberg que le F/A-18 de l'armée suisse s'est écrasé le 29 août. Le pilote de l'appareil n'a pas eu le temps de s'éjecter et est mort sur le coup.  (Keystone)

C'est sur cette paroi de la région bernoise du Hinter-Tierberg que le F/A-18 de l'armée suisse s'est écrasé le 29 août. Le pilote de l'appareil n'a pas eu le temps de s'éjecter et est mort sur le coup. 

(Keystone)

L'altitude transmise par la base de Meiringen au pilote du F/A-18 qui s'est écrasé le 29 août dans les Alpes bernoises était trop basse. L'enquête doit désormais déterminer l'impact de cette indication du contrôleur aérien et son rôle dans le crash qui a coûté la vie au pilote de l'appareil. Skyguide a ouvert une enquête interne.

«Nous sommes infiniment affectés par cet événement. Nous ne pouvons pas revenir en arrière», a indiqué un porte-parole de Skyguide devant la presse à Berne.

Le contrôleur aérien a indiqué au pilote une altitude de 10'000 pieds (3050 mètres environ), au lieu des 14'300 pieds (4360 mètres) prévus pour cet espace aérien La justice militaire doit désormais déterminer la raison de l'erreur de transmission d'altitude et son influence sur l'accident. Elle veut aussi connaître le lien entre la réaction du pilote et le crash.

Impossible de savoir pour l'instant si le pilote s'est rendu compte de l'erreur d'altitude qui lui a été communiquée par le contrôle aérien de Meiringen, ou s'il a tenté une manoeuvre d'évitement. Le siège éjectable ne semble en tout cas pas avoir été actionné.

L'accident fatal au pilote militaire de carrière est survenu le lundi 29 août. Les débris de l'appareil ont été repérés depuis les airs le lendemain mardi dans la région du Hinter-Tierberg, un sommet à cheval sur les cantons de Berne et d'Uri. Le corps de la victime a été découvert deux jours après l'accident parmi les décombres.

Les derniers accidents de vol des Forces aériennes suisses

14 octobre 2015: un F/A-18 se crashe sur le territoire de la commune française de Glamondans, en Franche-Comté. Le pilote a été hospitalisé.

23 octobre 2013: un F/A-18 s'écrase dans les Alpes de Suisse centrale, tuant le pilote et son passager.

12 novembre 2002: un Pilatus PC-7 s'écrase dans les Grisons, après avoir heurté le câble d’un téléphérique. Ses deux occupants, pilotes de milice, sont tués.

12 octobre 2001: un hélicoptère Alouette III s'écrase après avoir accroché et sectionné un câble de télécabine en Valais. Les quatre occupants y perdent la vie.

25 mai 2001: une autre Alouette III heurte un câble près de Delémont, dans le Jura. Le pilote et trois gardes-frontière sont tués.

L'accident le plus coûteux en vies humaines de l'histoire des Forces aériennes en Suisse reste celui d'octobre 1982. Un hélicoptère s'était écrasé dans la région du Saentis, en Suisse centrale, tuant le pilote et six soldats.

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 06.09.2016)

×