Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Au cœur de l’église copte de Genève


«Le Moyen Orient a désespérément besoin d’une caresse du Ciel»




Intégrer

Les coptes de Suisse romande préparent Noël, entre compassion pour les souffrances des chrétiens d’Orient et espoir d’une aube nouvelle qui cicatriserait les plaies et ramènerait la cohabitation pacifique entre les peuples de la région, et du monde entier.

Dimanche 14 décembre 2014, 8h30. Le ciel est gris, il tombe une légère pluie. Visage souriant et hospitalité orientale, Anba Louka, évêque général du Sud de la France et de Suisse romande nous ouvre la porte de l’Eglise Copte Orthodoxe de la Vierge Marie à Meyrin, près de Genève.

La messe va bientôt commencer. Les fidèles affluent gentiment. On voit Noël, on sent Noël, on entend Noël. Sapin, crèche, guirlandes, étoile, encens, glorifications, louanges, prières et musique. Mais le parfum est oriental et les sonorités exotiques. Les chants mêlent copte, arabe et français.

La communauté copte de Romandie, qui compte environ 400 familles, s’apprête à accueillir son Noël qu’elle célèbre le 7 janvier, au terme de 43 jours de jeûne végétalien.

Après la messe, on mélange les couleurs et les saveurs. Fèves et taamiya d’Egypte avec frites ketchup-mayonnaise, pour encourager les petits. Puis, sous les icônes et les ors d’un décor typiquement orthodoxe, les enfants coiffés des cornes de cerf et des bonnets rouge et blanc des Noëls d’ici chantent pour Jésus.

Et à l’heure d’exprimer leurs vœux pour la nouvelle année, les fidèles, petits et grands, disent leur solidarité avec leurs frères chrétiens, exilés de force de Syrie et d’Irak, et leur nostalgie de la cohabitation pacifique et sereine entre chrétiens et musulmans qui a régné pendant des siècles dans les pays arabes, et en Egypte en particulier.

(Photos et texte: Islah Bakhat, son: Islah Bakhat & Jasmin Kannuna, choix des images: Ester Unterfinger, production: Daniel Wihler)