Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Commerce illégal Le musée des horreurs de la contrebande d’animaux

Un petit caïman collé sur la poitrine, des poissons cachés sous les vêtements, une patte d’éléphant transformée en tabouret ou encore des centaines de statuettes en ivoire. Ce sont quelques-uns des animaux ou des objets confisqués à la douane suisse et présentés dans une exposition à Berne.  

La contrebande d'animaux est l'un des commerces illégaux les plus lucratifs après ceux de la drogue et des armes, avec un chiffre d’affaires estimé à 20 milliards de dollars par année. En Afrique, le braconnage a récemment atteint une dimension effrayante.

Avec l'exposition «Morts ou vifs – trafic d'animaux»Lien externe, le Musée d'histoire naturelle de Berne présente une partie des animaux et des produits animaux saisis à la douane suisse, illustrant les méthodes, souvent ingénieuses, utilisées par les trafiquants. Une exposition qui permet de se rappeler que derrière ces animaux se cachent des histoires de souffrance, ainsi que des problèmes sociaux, économiques et écologiques.

(Texte: Luigi Jorio, swissinfo.ch; Images: Lisa Schäublin, Musée d’histoire naturelle de Berne)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.