Aller directement au contenu
Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Diagnostic préimplantatoire


Génie génétique: en 10 ans, les cantons ont peu évolué




 Autres langues: 2  Langues: 2

Plus de 60% des citoyens suisses ont voté dimanche en faveur du nouvel article constitutionnel ouvrant la voie au diagnostic préimplantatoire (DPI). Une analyse détaillée montre que les cantons les plus favorables au DPI sont également ceux qui avaient plébiscité il y a dix ans la loi permettant de faire des recherches sur des cellules souches issues d’embryons surnuméraires. Et inversement.

Six cantons de Suisse centrale et orientale ont manifesté dimanche leur désaccord face au DPI, une technique permettant d’analyser un embryon conçu in vitro avant son implantation dans l’utérus pour y dépister d’éventuelles anomalies. A l’inverse, tous les cantons francophones, avec en tête les Vaudois et les Genevois, ont largement soutenu le nouvel article constitutionnel.

Il y a un peu plus de dix ans, les Suisses avaient également accepté - à plus de 66% - une loi réglant le problème de l’utilisation des cellules souches. Tous les cantons sans exception s’étaient alors exprimés en faveur de cette réforme.

Le graphique ci-dessous, qui montre tous les cantons alignés sur une diagonale, illustre la constance de la sensibilité des cantons (dans un sens ou dans l’autre) lorsqu’il s’agit de se prononcer sur des thématiques liées au génie génétique.

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)



Droits d’auteur

Tous droits réservés. Le contenu du site web de swissinfo.ch est protégé par des droits d’auteur. Il est destiné uniquement à un usage privé. Toute autre utilisation du contenu du site web au-delà de celle stipulée ci-dessus, en particulier la diffusion, la modification, la transmission, le stockage et la copie, nécessite le consentement préalable écrit de swissinfo.ch. Si vous être intéressé par l’utilisation du contenu du site web,contactez-nous à l’adresse contact@swissinfo.ch.

En ce qui concerne l’utilisation à des fins privées, il vous est uniquement permis d’ utiliser un hyperlien menant vers un contenu spécifique et de le placer sur votre propre site web ou sur le site web de tiers. Le contenu du site web swissinfo.ch peut être exclusivement incorporé dans un environnement sans publicité et sans aucune modification. Une licence de base non exclusive et non transférable est accordée et s’applique spécifiquement à l’ensemble des logiciels, des dossiers, des données et leur contenu téléchargeables sur le site web swissinfo.ch. Elle est limitée à un seul téléchargement et enregistrement desdites données sur des appareils personnels. Tous les autres droits restent la propriété de swissinfo.ch. En particulier, toute vente ou utilisation commerciale desdites données est interdite.

×