Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Participation des jeunes


Dansez, chantez, fêtez… et n’oubliez pas de voter




 Autres langues: 2  Langues: 2

Une boîte aux lettres pour enveloppes électorales dans une salle de concerts: c’est l’idée originale du Conseil des jeunes (CJR) de Fribourg pour essayer de booster la participation à la votation du 27 novembre sur le nucléaire.

On peut aimer à la fois la musique, la fête et la politique. (fri-son.ch)

On peut aimer à la fois la musique, la fête et la politique.

(fri-son.ch)

«En toute sincérité, je ne suis pas persuadée qu’il y aura beaucoup d’enveloppes dans cette boîte, mais nous l’avons posée là comme un symbole, pour attirer l’attention», confie Yasmina Savoy, lycéenne de troisième année et présidente du CJR. En Suisse, chaque citoyen reçoit à domicile le matériel pour voter par correspondance. Il suffit de remplir les bulletins, de fermer l’enveloppe et de la déposer soit au bureau de sa commune, soit dans une boîte aux lettres jaune de La Poste.

C’est justement une de ces boîtes jaunes que le CJR, appuyé par les sections «jeunes» des sept partis politiques qui comptent dans le canton, a installé dans l’entrée de Fri-Son, temple des musiques actuelles à Fribourg. Dans ce lieu qui a vu passer Nirvana, Muse ou Stromae, personne ne s’imagine voir des citoyens - jeunes ou moins jeunes - étaler leurs bulletins de vote et cacheter leurs enveloppes sur le bar. L’idée, c’est juste de leur donner envie de remplir ladite enveloppe à la maison, pour ensuite la déposer ici.

Un grand panneau rend la boîte bien visible et le CJR distribue des flyers pour souligner l’importance du scrutin du 27 novembre, qui décidera de la date d’arrêt des centrales nucléaires suisses. Sur le plan local, les citoyens fribourgeois votent aussi ce jour-là pour le deuxième tour de l’élection de leur gouvernement cantonal.

Relayée par le site du quotidien gratuit 20 Minutes, cette initiative dite vote and party a suscité pas mal de commentaires d’internautes, dont certains plutôt sarcastiques. «Nouveau slogan: votez bourrés», écrit l’un. «On votera avant ou après s’être pintés?» demande un autre. Dans le même registre, un troisième avertit qu’«après quelques verres, certains auront peut-être l’impression d’avoir voté à double». Ça vole en effet très haut…

Pas de quoi ébranler Yasmina Savoy: «Ceux qui la ramènent sur internet ne sont pas forcément ceux qui ont quelque chose à dire. Ce que je constate, c’est que quand je commence à parler politique avec mes amis, on en arrive vite à ce que chacun aimerait changer. Et un des moyens de le faire, c’est de s’engager, en commençant par voter».

«Mouvement de vote»

Autre manifestation de civisme précoce chez les jeunes Fribourgeois: à fin octobre, une classe d’élèves de 14-15 ans du collège du Châtel-Saint-Denis, au sud du canton, a décroché le Prix Ecole du concours CinéCivic, avec une petite vidéo très dynamique intitulée «Mouvement de vote».

Depuis 2013, le concours est organisé chaque année par le Canton de Genève, auquel se sont joints pour cette 4e édition Neuchâtel, Vaud, Fribourg et Berne. Le but est de susciter et de récompenser des «créations citoyennes» (affiches ou vidéos, de 30 à 90 secondes), réalisées par des jeunes de 12 à 25 ans. Cette année, les concurrents étaient 360, et le jury a dû choisir, pour les six prix à décerner, entre 45 films et 134 affiches.

Participation en berne

En Suisse, les citoyens votent quatre fois par année (au niveau fédéral, et aussi souvent cantonal et communal), mais la participation ne dépasse que rarement les 50%. En 2015, elle a été en moyenne de 43% pour les votations (initiatives et référendums) et de 48,5% pour les élections. Et les chiffres sont encore plus médiocres si l’on considère le groupe des 18-29 ans, systématiquement 15 à 20 points en dessous des catégories de citoyens plus âgés. 

swissinfo.ch

×