Aller directement au contenu
Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Victoire suisse


Stanislas Wawrinka remporte l’US Open


Melbourne, Paris et maintenant New York! Stanislas Wawrinka s’est offert, dans la nuit de dimanche à lundi, son troisième titre en Grand Chelem. Il a battu Novak Djokovic 6-4 7-5 6-3 au terme d’un match d’une folle intensité.

Pour remporter cette victoire, le Suisse a été à la hauteur de sa réputation, celle d'un homme de grands rendez-vous. Dans la même veine que ses triomphes à l'Open d'Australie (2014) et Roland-Garros (2015), il n'a jamais montré sa nervosité, ni devant l'enjeu ni devant le prestige de son adversaire. Et pourtant, elle était bien là cette nervosité, le Vaudois ayant reconnu après la rencontre qu'il avait fondu en larmes avant d'entrer sur le court...

Effectivement tendu en début de match - il était mené 0-3 -, Stan Wawrinka a mis une demi-heure à entrer dans la partie. Mais une fois dans la rencontre, une fois ses coups ajustés, il a évolué à un niveau épatant, pour ne pas dire sublime. Les points exceptionnels ont ainsi été légion, et la plupart ont été à mettre au crédit du Vaudois.

Un «vieux» joueur plein de promesses

Le joueur de tennis suisse l'a répété plusieurs fois ces derniers jours, tout ce qui lui arrive depuis trois ans, est «exceptionnel», «anormal». Et pourtant. A force d'accumuler les coups d'éclat, les triomphes du Vaudois sont devenus fréquents, presque attendus. 

En pleine période du «Big Four» (Federer, Nadal, Djokovic, Murray), Stan Wawrinka a aussi réussi l'exploit de se faire une place dans l'histoire du tennis. Là aussi, l'humilité du Vaudois lui fait dire qu'il ne se voit pas au niveau des légendes de son sport. Reste qu'il est devenu dimanche le 22e joueur de l'ère Open (dès 1968) à afficher trois titres du Grand Chelem à son palmarès, et même le 16e à l'avoir fait sur trois sites différents. 

Et ce n'est peut-être pas fini. Même s'il n'est plus tout jeune - il est devenu, à 31 ans et 5 mois, le plus vieux vainqueur de l'US Open depuis Ken Rosewall en 1970 -, Stan Wawrinka a encore quelques belles saisons devant lui, et il compte bien en profiter. De toute façon, le Vaudois a déjà largement surpassé ses rêves les plus fous. Alors, au point où il en est, il peut encore ajouter l'un ou l'autre Grand Chelem à son fabuleux palmarès...

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 11.09.2016)

Droits d’auteur

Tous droits réservés. Le contenu du site web de swissinfo.ch est protégé par des droits d’auteur. Il est destiné uniquement à un usage privé. Toute autre utilisation du contenu du site web au-delà de celle stipulée ci-dessus, en particulier la diffusion, la modification, la transmission, le stockage et la copie, nécessite le consentement préalable écrit de swissinfo.ch. Si vous être intéressé par l’utilisation du contenu du site web,contactez-nous à l’adresse contact@swissinfo.ch.

En ce qui concerne l’utilisation à des fins privées, il vous est uniquement permis d’ utiliser un hyperlien menant vers un contenu spécifique et de le placer sur votre propre site web ou sur le site web de tiers. Le contenu du site web swissinfo.ch peut être exclusivement incorporé dans un environnement sans publicité et sans aucune modification. Une licence de base non exclusive et non transférable est accordée et s’applique spécifiquement à l’ensemble des logiciels, des dossiers, des données et leur contenu téléchargeables sur le site web swissinfo.ch. Elle est limitée à un seul téléchargement et enregistrement desdites données sur des appareils personnels. Tous les autres droits restent la propriété de swissinfo.ch. En particulier, toute vente ou utilisation commerciale desdites données est interdite.

×