Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

En Suisse, le bien-être des enfants est menacé par la précarité sociale



C'est la principale conclusion d'un rapport publié à l'occasion du 10ème anniversaire de la Convention des Nations unies sur les droits de l'enfant, un anniversaire fêté ce week-end partout dans le monde.

C'est la principale conclusion d'un rapport publié à l'occasion du 10ème anniversaire de la Convention des Nations unies sur les droits de l'enfant, un anniversaire fêté ce week-end partout dans le monde.

Ce rapport est une première. Il est le fruit d'une collaboration entre six organisations de défense des enfants dont la section suisse de l'UNICEF, Pro Familia, Pro Juventute et la Fondation Pestalozzi.

Le dixième anniversaire de la Convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant n'est pas la seule motivation des auteurs de ce rapport. Les six associations ont voulu se donner un outil propre à évaluer le rapport que le gouvernement suisse doit soumettre bientôt à l'ONU, deux ans après la ratification de la Convention par le parlement.

Sans surprise, le rapport souligne l'impact de l'appauvrissement d'une partie des adultes sur leurs enfants. Sont concernés aussi bien les familles de chômeurs que les "working poors", ces travailleurs sous-payés, étrangers ou suisses. C'est dans ces milieux fragilisés que les risques de carences alimentaires, sanitaires ou éducatives sont les plus élevés.

Cette étude souligne également l'augmentation du taux de divorce. Aujourd'hui, plus de 15 pour cent des familles suisses sont monoparentales, une situation qui entraîne souvent un appauvrissement.

Plus largement, le rapport s'inquiète du climat de peur qui envahit l'ensemble de la société, suite aux mutations profondes du monde économique. Cela se traduit chez les jeunes par une augmentation du stress face à leur avenir et à celui de leurs parents.

En conclusion, les six organisations de défense de l'enfant appellent à un renforcement du filet social et à la mise en place d'une véritable politique de l'enfance.

Frédéric Burnand

×