Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'or pour la snowboardeuse Daniela Meuli

Daniel Meuli croque sa médaille à pleines dents.

(Keystone)

Grande dominatrice de la saison en Coupe du Monde, la Grisonne Daniela Meuli décroche logiquement l'or dans le slalom géant parallèle de Turin.

Après celles de la surprenante Tanja Frieden en snowboardcross et de l'attendu Philipp Schoch, déjà en géant parallèle, c'est la troisième médaille d'or décrochée par les snowboarders suisses dans ces Jeux.

Sept podiums en sept courses cette saison en Coupe du Monde, et deux fois la plus haute marche dans les deux dernières épreuves: Daniela Meuli (24 ans) partait grande favorite de cette épreuve.

Déjà couronnée l'an dernier aux Championnats du Monde, la rideuse de Davos a donc magnifiquement effacé sa désillusion des Jeux de Salt Lake City, où elle terminait à une bien modeste 20e place.

En quarts de finale déjà, Daniela Meuli a pu se défaire de la Française Julie Pomagalski, sa dauphine au classement général de la Coupe du Monde, victime d'une chute dans la première manche et distancée malgré une belle remontée dans la seconde.

Une chute qui tombe à pic

Au terme de la première manche de la demi finale, Meuli accusait un léger retard sur l'Américaine Rosey Fletcher (31 ans). Mais à la seconde, cette dernière sortait par deux fois légèrement de la liste et se retrouvait au final distancée de plus de trois secondes.

Ne restait plus alors à la Davosienne qu'à battre l'Allemande Amelie Kober (18 ans). A la première manche, Meuli l'emportait de justesse, avec 21 centièmes de secondes d'avance. Et à la seconde, la jeune Allemande chutait dès les premières portes, assurant à sa rivale un triomphe facile.

Kober récolte donc la médaille d'argent, tandis que le bronze revient à Fletcher, qui a distancé l'Autrichienne Doris Günther dans la finale pour la troisième place.

«Les mots me manquent pour l'instant, déclarait Daniel Meuli à la Télévision suisse alémanique SF quelques secondes après sa victoire. Ça a été extraordinaire. En finale, je me sentais parfaitement décontractée, c'était un plaisir de courir».

Ursula Bruhin septième

Moins de réussite en revanche pour la «vieille» Ursula Bruhin, 3e au classement de la Coupe du Monde de géant parallèle à bientôt 36 ans et ancienne double championne du monde, en 2001 et 2003, qui disputait ici ses derniers Jeux..

Eliminé au stade des quarts de finale par Rosey Fletcher, elle prend finalement la 7e place, après avoir chuté dans sa course de classement contre Julie Pomagalski et remporté facilement son duel contre la Russe Svetlana Boldikova.

Pas vraiment décue, Ursula Bruhin a dit à SF se réjouir énormément pour sa collègue Daniela, même si elle même avait aussi «l'or derrière la tête».

swissinfo et les agences

Faits

Cette médaille de Daniela Meuli porte à douze le nombre de médailles remportées jusqu'ici par les Suisses à Turin. Soit cinq médailles d'or, trois d'argent et quatre de bronze.
Les courses de snowboard se déroulent à Bardonecchia.
Le site se situe dans l'Alta Val di Susa, à une altitude de 1312 mètres.

Fin de l'infobox

En bref

Discipline olympique depuis Nagano (Japon), en 1998, le snowboard est représenté aux Jeux par trois types de compétitions: le halfpipe, le slalom géant parallèle et le snowboardcross.

A Salt Lake City en 2002, les snowboarders suisses avaient gagné l'or dans le slalom géant parallèle hommes (Philipp Schoch) et le bronze dans le halfpipe femmes (Fabienne Reuteler).

A Nagano, la Suisse s'était adjugée l'or en halfpipe hommes (Gian Simmen) et dans le slalom géant parallèle hommes (Ueli Kestenholz).

A Turin, avant Meuli, les médaillés suisses en snowboard sont Tanja Frieden (or en snowboardcross femmes) et les frères Philipp et Simon Schoch (respectivement or et argent en slalom géant parallèle hommes).

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.