Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Coupe Stanley en Suisse

La Coupe Stanley, l'objet des toutes les convoitises.

(David Aebischer)

Ce n'est qu'une coupe. Un bibelot sur lequel les vainqueurs de chaque nouvelle saison de hockey sur glace d'outre-Atlantique ont le droit d'inscrire leur nom en toutes lettres. Mais la «Stanley» est bien plus que cela. Et elle sera là, vendredi, à Fribourg.

C'était le 10 juin 2001 dernier, les Colorado Avalanches remportaient - cinq ans après leur premier sacre - la prestigieuse Coupe Stanley. Au terme d'un septième et ultime match remporté 3-1 contre les New Jersey Devils, le gardien suisse David Aebischer et ses coéquipiers exultaient de joie.

Un trophée extraordinaire

Vendredi, le premier hockeyeur suisse de l'histoire à connaître cet honneur, l'ancien joueur de Fribourg-Gottéron, présentera ce trophée peu ordinaire aux fans, curieux et badauds non loin de la patinoire de Saint-Léonard.

Car, comme le veut la coutume, chaque vainqueur a le droit de disposer à sa guise de la Coupe durant quelques jours. Et David Aebischer a choisi d'en faire profiter son public, ses amis et tous ses fans en la ramenant chez lui.

Convoitée chaque année par près de 800 athlètes professionnels évoluant dans les 30 équipes de NHL (National Hockey League), la Coupe Stanley est le but ultime de tout joueur de hockey professionnel. Elle symbolise, à la fois, la douleur, la joie, les efforts et les sacrifices.

2000 noms, dont celui de David Aebischer

En 1893, Frederick Arthur (mieux connu sous le nom de Lord Stanley de Preston, comte de Derby), alors diplomate anglais et gouverneur-général du Canada, eut l'idée de récompenser la meilleure équipe de hockey du Dominion. Il choisit alors d'offrir un antique bol à punch acheté 50 dollars à un orfèvre londonien. L'équipe A.A.A. de Montréal fut la première couronnée.

Aujourd'hui, le trophée a changé de visage et voyage donc dans le monde entier. En «première» et escorté par deux gardes du corps. Des étages supplémentaires sont régulièrement rajoutés pour que tous les noms des vainqueurs figurent sur la fameuse coupe. Aujourd'hui, plus de deux mille patronymes couvrent le sésame. Parmi eux, se trouve désormais celui d'un Suisse.

Mathias Froidevaux

La présentation de la Coupe Stanley aura lieu au centre commercial Agy de Fribourg, de 17 heures et 19 heures.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.