Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse vote Vélo et nourriture au menu des votations

Cyclistes au milieu des champs

L'avenir des cyclistes et de la production agricole en Suisse se joue dans les urnes dimanche.

(© KEYSTONE / CHRISTIAN BEUTLER)

Les citoyens suisses sont appelés à se projeter dans l’avenir ce dimanche 23 septembre. Ils votent sur deux initiatives pour une production alimentaire durable et sur un contre-projet pour inscrire les pistes cyclables dans la Constitution.

Ethique, écologie, durabilité… Les Suisses décident ce dimanche 23 septembre quelle direction doit prendre la politique agricole et la mobilité. Ils votent sur trois objets fédéraux: les initiatives populaires «Pour la souveraineté alimentaire» et «Pour des aliments équitables», ainsi que le contre-projet pour inscrire les pistes cyclables dans la Constitution.

Souveraineté alimentaire

Favoriser une agriculture locale, diversifiée et durable d’un point de vue social et environnemental. Tel est l’objectif de l’initiative «Pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous»Lien externe lancée par le syndicat paysan UniterreLien externe et L’autre syndicatLien externe. Elle propose un changement radical de la politique agricole suisse, afin de promouvoir la production indigène, améliorer les conditions de travail des paysans et protéger les terres cultivables. Elle interdit l’utilisation agricole d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

Les initiants affirment que leur texte, qui introduit un nouvel article dans la Constitution, permettrait de renforcer le commerce direct entre agriculteurs et consommateurs, de garantir une nourriture saine et de développer les structures dans les zones rurales. Le Conseil fédéralLien externe et le Parlement appellent les citoyens à rejeter cette initiative. Ils la considèrent comme trop restrictive et portant atteinte à la compétitivité et à l’innovation du secteur agroalimentaire suisse. Ils craignent une hausse des prix des denrées alimentaires, qui se répercuterait sur les consommateurs.

Plutôt bien partie dans les premiers sondages, l’initiative a perdu des plumes ces dernières semaines. Selon le second sondage de la Société suisse de radiotélévision (SSR), réalisé par l’Institut gfs.bern entre le 29 août et le 5 septembre, 49% des personnes interrogées soutiennent le texte, 46% le rejettent et 5% sont encore indécises.

Aliments équitables

L’initiative «Pour des denrées alimentaires saines et produites dans des conditions équitables et écologiques»Lien externe a été lancée par les Verts. Elle demande une modification de la Constitution pour que la Confédération promeuve des denrées sûres et de bonne qualité, produites dans le respect des travailleurs, de l’environnement et des animaux. L’idée est de définir des critères qui s’appliqueraient aussi aux produits importés, pour éviter que des aliments interdits de production en Suisse soient tout de même vendus dans les magasins du pays (par exemple les œufs de poules élevées en batterie ou le foie gras).

L’initiative favoriserait les denrées régionales de saison, permettrait de réduire le gaspillage et renforcerait le bien-être des animaux, estiment ses partisans. Le Conseil fédéralLien externe et le Parlement invitent le peuple suisse à rejeter le texte qu’ils jugent superflu, étant donné que la Confédération s’engage déjà en faveur de denrées alimentaires sûres et produites de manière durable. Ils considèrent que l’initiative pourrait entrer en conflit avec des accords internationaux et qu’elle nécessiterait la mise en place d’un système de contrôle lourd et coûteux.

L’enthousiasme des citoyens pour cette initiative s’est aussi affaibli au cours des dernières semaines, selon le second sondage de la SSR. 53% des personnes interrogées pensent encore voter oui, 45% envisagent de dire non et 2% sont indécises.

Pistes cyclables

Les Suisses doivent aussi décider s’ils inscrivent les voies cyclables dans la Constitution, aux côtés des chemins et sentiers pédestres. Il s’agit d’un contre-projetLien externe à l’initiative «Pour la promotion des voies cyclables et des chemins et sentiers pédestres»Lien externe, lancée par l’association Pro VeloLien externe. Le texte voulait obliger la Confédération à encourager le vélo, mais il a été jugé trop contraignant par le Conseil fédéral qui a alors élaboré un contre-projet. Cette nouvelle mouture a convaincu Pro Velo, qui a retiré son initiative et remporté un large succès au Parlement puisque seule l’UDC (droite conservatrice) l’a refusée.

Le Conseil fédéralLien externe et le Parlement encouragent le peuple à accepter cette modification de la Constitution, pour permettre aux collectivités publiques de mieux promouvoir le vélo en créant des pistes cyclables sûres et de qualité. Ils sont persuadés qu’une augmentation significative des cyclistes permettrait une décongestion du trafic et une diminution de l’encombrement dans les transports publics, avec pour conséquence moins de pollution et moins de bruit. L’UDC s’oppose au contre-projet. Elle estime qu’il aura peu d’effets et préfère laisser la responsabilité des pistes cyclables aux cantons et aux communes.

La population semble séduite par ce contre-projet. Le second sondage SSR montre que 69% des personnes interrogées soutiennent cette modification de la Constitution, 25% s’y opposent et 6% sont indécises.

Dans les cantons

Saint-Gall vote sur une loi anti-burqa, qui vise à interdire toute dissimulation du visage dans l’espace public. Si les citoyens disent oui, Saint-Gall deviendra le deuxième canton après le Tessin à adopter une telle disposition.

Les Grisons votent sur une initiative populaire prônant l’enseignement d’une seule langue étrangère à l’école primaire dans ce canton trilingue. Cela signifie que l’anglais ne serait enseigné qu’aux élèves germanophones. Dans les régions italophones et romanches, l'allemand serait la seule langue étrangère apprise à l’école primaire. Cela implique également que les élèves germanophones n’apprendraient plus l’italien et le romanche.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.