Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Stockage de données


Des térabits bien au frais au cœur de la montagne




Intégrer

Si chaque information qui circule sur internet a besoin d’un lieu où elle est physiquement stockée, un des endroits les plus sûrs pour conserver ces flots de données pourrait être l’intérieur d’une montagne suisse. (Carlo Pisani, swissinfo.ch)

A 80 kilomètres de Zurich environ, c’est un des plus grands bunkers militaires que la Suisse ait jamais construit.

En 2011, il a été converti en un centre de données, qui est maintenant géré par la compagnie Deltalis. Situé à proximité d’un des principaux axes internet d’Europe - les câbles qui courent sous l’autoroute entre Milan et Zurich -, il bénéficie de temps de réponse très rapides sur le web.

Avec sa réputation de stabilité et ses lois relativement restrictives sur le secret des données (les autorités ne peuvent accéder aux données que sur mandat d’un tribunal et la partie concernée doit être informée), la Suisse est un endroit privilégié pour le stockage des données numériques.

L’Index 2016 des centres de données, édité par Cushman & Wakefield prend en compte des facteurs comme les catastrophes naturelles, la stabilité politique, la connectivité, la durabilité et la sécurité énergétique. Et la Suisse y pointe au troisième rang des pays les plus attractifs pour le stockage des données.

En règle générale, les clients de Deltalis sont des entreprises soucieuses de sécurité, comme des services de messagerie électronique, des fournisseurs de stockage «cloud», des institutions financières et des compagnies pharmaceutiques. Frank Harzheim, directeur de Deltalis, estime qu’actuellement, la moitié de ses clients sont des entreprises étrangères et que cette tendance est nettement à la hausse.