Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Participation citoyenne Tous les expatriés pourront-ils voter en ligne en 2019?

Les progrès du e-voting en Suisse ont été freinés par des inquiétudes sur la protection des données.

Les progrès du e-voting en Suisse ont été freinés par des inquiétudes sur la protection des données.

(tudmeak/123RF)

L'utilisation du vote électronique en Suisse progresse lentement malgré les reculs enregistrés dans le domaine de la sécurité. L'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) plaide en faveur de l'introduction du vote électronique pour tous les expatriés d’ici aux prochaines élections fédérales d’octobre 2019.

Les critiques déplorent le fait que le nombre de cantons suisses qui offrent le vote électronique à leurs citoyens ne soit pas à la hauteur des attentes. Au total, 775’000 Suisses vivent à l'étranger et, si l'on considère que des essais de vote en ligne sont en cours depuis 2004, le nombre de bénéficiaires potentiels est plutôt modeste.

Environ 158'000 expatriés de huit cantons (voir carte ci-dessous) ont la possibilité de participer aux votes du 24 septembre sur la réforme controversée des rentraites, la sécurité alimentaire et certaines questions cantonales à l'aide d'un programme informatique sécurisé. Dix-huit autres cantons, dont les cantons très peuplés de Zurich et de Vaud, ne proposent pas le vote électronique.

(1)

carte e-voting par canton

En avril dernier, le gouvernement a décidé d'étendre progressivement le vote électronique, lui donnant ainsi une base juridique solide au-delà de la phase expérimentale. Les 26 cantons sont responsables de la mise en œuvre d'un système d’e-voting, tandis que la Chancellerie fédérale coordonne et supervise son introduction.

Expatriés suisses - tous Suisses?

En théorie, tous les citoyens – à l'étranger comme en Suisse – devraient un jour pouvoir utiliser le vote électronique. Selon le chancelier de la Confédération Walter Thurnherr, l'objectif actuel est qu'au moins deux tiers des 26 cantons du pays disposent de cette option d'ici 2019.

Cependant, l'OSE est plus ambitieuse. Elle souhaite que tous les cantons offrent à leurs expatriés enregistrés la possibilité de voter par voie électronique à la même date.

Il y a deux ans, les ambitions de l’organisation semblaient sur la bonne voie, puisque plus de la moitié des cantons suisses proposaient le vote en ligne. Mais en août 2015, le gouvernement a actionné le frein à mainLien externe, bloquant un système mis au point par une société informatique américaine.

Le gouvernement a estimé que le système présentait de graves failles de sécurité et ne garantissait pas le secret du vote. Des critiques qui ont également soulevé des inquiétudes au sujet de possibles attaques de pirates informatiques qui pourraient tenter de manipuler le résultat d'un vote ou d'une élection.

Actuellement, deux systèmes certifiés – l'un développé par une entreprise espagnole pour le compte de la Poste suisseLien externe et l'autre par le canton de GenèveLien externe – sont en service. Tous deux sont en concurrence pour obtenir des contrats supplémentaires des cantons qui n'ont pas encore décidé.

Le vote en ligne jouit d'une popularité considérable. Il y a un an, un sondage publié par le Centre d'études sur la démocratie a révélé que plus de deux répondants sur trois aimeraient que le vote électronique soit accessible à tous les citoyens.

Pour sa part, le gouvernement affirme que 67% des expatriés suisses qui participent aux scrutins fédéraux préfèrent le vote électronique à d'autres options. Ainsi, ils n'ont pas à revenir en Suisse pour voter dans un bureau de vote ou à envoyer leurs bulletins par la poste en risquant de manquer le délai.


swissinfo.ch/urs

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×