Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Passion d’automne


Ni plante ni animal: le champignon


Intégrer

Aller aux champignons est très tendance. Beaucoup de gens passent leurs congés d'automne dans les champs, les forêts et les prés, à l’instar de Markus Flück. Depuis son enfance, cet expert es champignons est fasciné par ces (innombrables) petits miracles de Dame Nature.

Les champignons comestibles comme les chanterelles et les bolets, ou les vénéneux et les dangereux comme les amanites tue-mouches, sont connus de la plupart des gens, en tout cas par ouï-dire. Mais on a répertorié en Suisse des milliers d’espèces. Sur environ 5500, 2000 à 3000 resurgissent chaque année.

Markus Flück, expert chevronné en champignons, a une longue pratique en tant que cueilleur et contrôleur, mais il est aussi l’auteur de plusieurs livres sur la question. Il consacre une bonne partie de ses loisirs à sa passion: il cherche, cueille et identifie les champignons et se livre aussi à des essais culinaires. Et il a pris un nombre considérable de photographies.

Dans son nouveau guide, Pilzführer Schweiz, il présente les 150 champignons les plus courants dans le pays: les comestibles, les vénéneux, les sosies vénéneux et les protégés. En outre, un chapitre est consacré aux champignons de culture comme alternative aux sauvages.