Démocratie directe La Suisse, mode d'emploi
Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Politique énergétique


Le nucléaire n’est pas prêt de s’arrêter en Suisse


Par Olivier Pauchard



Le réacteur de la centrale de Mühleberg lors de travaux de révision effectués en 2010. (Keystone)

Le réacteur de la centrale de Mühleberg lors de travaux de révision effectués en 2010.

(Keystone)

Peu après l’accident nucléaire de Fukushima, il y a près de cinq ans, le gouvernement suisse suscitait la sensation en annonçant vouloir renoncer à l’atome. Mais la mise en œuvre de cette décision attendra: la Chambre basse du Parlement a renoncé mercredi à toute limitation de la durée de vie des centrales. Seule celle décriée de Mühleberg fermera rapidement ses portes.

Se ralliant à l’avis déjà exprimé par leurs collègues sénateurs, les députés suisses ont refusé mercredi par 131 voix contre 64 de fixer une limite de vie aux centrales nucléaires actuellement en exploitation dans le pays. 

La majorité de droite de la Chambre basse a estimé qu’il était inutile et prématuré de fermer des installations sûres et encore en état de marche. De plus, cela évite le risque que les exploitants réclament des dommages et intérêts en cas de désaffection prématurée. 

Fin de Mühleberg 

Les dés sont cependant d’ores et déjà jetés pour l’une des cinq centrales du pays. Les Forces motrices bernoises (FMB) ont annoncé mercredi qu’elles débrancheraient leur centrale de Mühleberg le 20 décembre 2019. 

Dans un communiqué, la société indique qu’il s’agira dans un premier temps de retirer l’ensemble du combustible nucléaire et de le stocker dans la piscine de désactivation du combustible usagé, ce qui devrait durer environ neuf mois. La désaffection définitive pourra ainsi commencer dès septembre 2020. 

Mise en service fin 1972, la centrale bernoise Mühleberg est la 2e plus ancienne centrale nucléaire en fonction dans le monde, après celle de Beznau I, située dans le canton d’Argovie (1969). 

En raison de microfissures dans le manteau du cœur de la centrale, Mühleberg fait depuis plusieurs années l’objet d’une forte opposition.

Droits d’auteur

Tous droits réservés. Le contenu du site web de swissinfo.ch est protégé par des droits d’auteur. Il est destiné uniquement à un usage privé. Toute autre utilisation du contenu du site web au-delà de celle stipulée ci-dessus, en particulier la diffusion, la modification, la transmission, le stockage et la copie, nécessite le consentement préalable écrit de swissinfo.ch. Si vous être intéressé par l’utilisation du contenu du site web,contactez-nous à l’adresse contact@swissinfo.ch.

En ce qui concerne l’utilisation à des fins privées, il vous est uniquement permis d’ utiliser un hyperlien menant vers un contenu spécifique et de le placer sur votre propre site web ou sur le site web de tiers. Le contenu du site web swissinfo.ch peut être exclusivement incorporé dans un environnement sans publicité et sans aucune modification. Une licence de base non exclusive et non transférable est accordée et s’applique spécifiquement à l’ensemble des logiciels, des dossiers, des données et leur contenu téléchargeables sur le site web swissinfo.ch. Elle est limitée à un seul téléchargement et enregistrement desdites données sur des appareils personnels. Tous les autres droits restent la propriété de swissinfo.ch. En particulier, toute vente ou utilisation commerciale desdites données est interdite.

×

A suivre