Aller directement au contenu
Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Nobel de la paix


Quartette tunisien primé


Par swissinfo.ch avec les agences


 Autres langues: 2  Langues: 2

Le Nobel de la paix 2015 a été attribué vendredi au quartette d'organisations conduisant le dialogue national en Tunisie. Il a été récompensé «pour sa contribution décisive à la construction d'une démocratie pluraliste à la suite de la Révolution de jasmin de 2011», a annoncé le comité Nobel norvégien. 

Le bal des interviews ne fait que commencer pour les représentants des quatre organisations.  (Reuters)

Le bal des interviews ne fait que commencer pour les représentants des quatre organisations. 

(Reuters)

«Le quartette a été formé à l'été 2013, alors que le processus de démocratisation était en danger en raison d'assassinats politiques et de vastes troubles sociaux», a souligné le comité. 

Composé de l'UGTT, syndicat historique en Tunisie et fer de lance pour son indépendance, du patronat (Utica), de la Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH) et de l'Ordre des avocats, il a organisé un long et difficile «dialogue national» entre les islamistes et leurs opposants, les obligeant à s'entendre pour sortir d'une paralysie institutionnelle. 

Une surprise

En Tunisie, l’annonce du prix Nobel a créé la surprise. «Honnêtement, je ne m’y attendais pas», a déclaré à swissinfo.ch Najoua Makhlouf, coordinatrice de la commission nationale de la femme travailleuse au sein de l’UGTT, membre du quartet récompensé. La syndicaliste voit dans cette distinction «une reconnaissance» du processus démocratique tunisien de la part de la communauté internationale et «un signal très fort par rapport au terrorisme qui frappe le pays». 

Les réseaux sociaux se sont rapidement enflammés après l’attribution du prix, avec de nombreux messages et commentaires de fierté. Dans la rue, en revanche, c’est plutôt l’indifférence qui prédomine. «Un prix Nobel? Je ne suis pas au courant», a réagi un boucher tranquillement assis devant son échoppe dans le quartier populaire de Bab El Khadra, à Tunis. «Wallah (promis) on n’a rien entendu, on travaille toute la journée nous ici!», s’est exclamé un épicier du même quartier.

Pays meurtri 

Le quartette a lancé «un processus politique alternatif, pacifique, à un moment où le pays était au bord de la guerre civile», selon le comité. Il a donc été «crucial» pour permettre à la Tunisie plongée dans le chaos des Printemps arabes «d'établir un système constitutionnel de gouvernement garantissant les droits fondamentaux pour l'ensemble de la population, sans condition de sexe, de convictions politiques (et) de croyances religieuses», explique le comité norvégien. 

Cette récompense intervient alors que la Tunisie reste meurtrie par deux attentats terroristes. En juin, un tireur avait fait un massacre sur une plage, provoquant la mort de 38 personnes, pour la plupart des touristes. Trois mois plus tôt, un groupe islamiste avait mené une attaque contre le musée du Bardo à Tunis, provoquant la mort de 21 touristes et d’un policier. 

Ces deux attaques sont fait dramatiquement chuter le nombre de visiteurs, alors que le tourisme constitue l’une des principales activités économiques de la Tunisie.

Prix décerné à titre collectif

Le comité a précisé que le prix avait été décerné à titre collectif à ces organisations.

L'an dernier, le comité Nobel avait choisi de récompenser le combat contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation. Le prix avait ainsi été décerné conjointement l'adolescente pakistanaise Malala Yousafzay et à l'Indien Kailash Satyarthi.

Droits d’auteur

Tous droits réservés. Le contenu du site web de swissinfo.ch est protégé par des droits d’auteur. Il est destiné uniquement à un usage privé. Toute autre utilisation du contenu du site web au-delà de celle stipulée ci-dessus, en particulier la diffusion, la modification, la transmission, le stockage et la copie, nécessite le consentement préalable écrit de swissinfo.ch. Si vous être intéressé par l’utilisation du contenu du site web,contactez-nous à l’adresse contact@swissinfo.ch.

En ce qui concerne l’utilisation à des fins privées, il vous est uniquement permis d’ utiliser un hyperlien menant vers un contenu spécifique et de le placer sur votre propre site web ou sur le site web de tiers. Le contenu du site web swissinfo.ch peut être exclusivement incorporé dans un environnement sans publicité et sans aucune modification. Une licence de base non exclusive et non transférable est accordée et s’applique spécifiquement à l’ensemble des logiciels, des dossiers, des données et leur contenu téléchargeables sur le site web swissinfo.ch. Elle est limitée à un seul téléchargement et enregistrement desdites données sur des appareils personnels. Tous les autres droits restent la propriété de swissinfo.ch. En particulier, toute vente ou utilisation commerciale desdites données est interdite.

×