Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Saison 2004 ratée pour Thomas Lüthi

Saison noire pour Thomas Lüthi.

(swissinfo.ch)

La saison qui s'est achevée dimanche sur le circuit de Valence n'a pas été celle qu'espérait Thomas Lüthi, le pilote suisse du team Elit Grand Prix.

A 18 ans, le Bernois de Linden comptait prouver que sa 2e place à Barcelone l’an dernier n'était qu'un début. Interview bilan en Espagne avec swissinfo.

Cette deuxième année en Grand Prix n’a donc pas permis à Thomas Lüthi de se mettre totalement sur les bons rails. Sa dernière course de la saison, à Valence (14e place à 31 secondes du vainqueur espagnol Hector Barbera) est le symbole d’une saison catastrophique.

Au final, le petit «Tom» termine le championnat du monde des pilotes de 125 cm3 à la 25e place du classement. swissinfo l’a rencontré en terres espagnoles.

swissinfo: Thomas Lüthi, cette année s’est donc révélée bien plus difficile que prévu?

Thomas Lüthi: Elle a été très dure car je suis tombé quatre fois en début de saison et je me suis blessé à l'épaule. Je me suis mis à gamberger et j'ai perdu un temps précieux. Il a fallu que je reparte en procédant par paliers.

swissinfo: Le podium (2e à Barcelone) de l'an dernier vous a-t-il servi pour remonter la pente?

T.L.: J'ai bien essayé de m’accrocher à ce souvenir mais je pensais constamment à la moto que je devais mettre au point. Cela m'a posé beaucoup de problèmes. Cette année, j'ai eu un châssis plus souple que celui de la saison dernière. J'ai eu du mal à m'y adapter.

En fait, je sais qu'il me faut quelque chose de plus rigide pour que je sente plus ma roue avant. En Malaisie, nous avons donc remis l'ancien châssis. J’ai roulé avec à Valence. C'est beaucoup mieux, car je ressens plus facilement les limites de ma machine.

swissinfo: Est-ce que vous aurez le même matériel la saison prochaine?

T.L.: Le team repartira exactement avec les mêmes personnes, sous la direction de Daniel Epp qui me soutient beaucoup. La moto sera la même, aussi motorisée par Honda, mais avec une partie cycle plus proche de celle de 2003.

swissinfo: Cette année aura donc été une étape en demi-teinte dans votre processus d’apprentissage. Vous a-t-elle tout de même appris quelque chose?

T.L.: Une carrière ne va pas toujours crescendo. Parfois elle descend aussi et c'est ce que je vis aujourd'hui. L’essentiel est d’avoir la passion et la moto reste mon rêve… ma vie.

C'est lorsqu'on se trouve en bas que l'on apprend le plus à se battre. Je sais que la saison prochaine, je mettrai la barre beaucoup plus haut dès le début et je m'y tiendrai.

swissinfo: Dario Giusepetti, votre coéquipier va partir...

T.L.: Il a eu aussi une saison très difficile (il a chuté à Valence au 9e tour) et il cherche un autre team. C'est un autre Allemand, Sacha Hommel de l'Elit Junior Team qui va le remplacer. Il n'a que 15 ans. Je le connais déjà puisqu'il vient du team junior. Je suis prêt à l'aider. Sauf s'il passe devant moi...

swissinfo, Dick Deene à Valence

Faits

Thomas Lüthi a terminé sa deuxième saison de championnat du monde de 125 cm3 à la 25e place du classement des pilotes.

L’an dernier, pour sa première saison, il avait fini 15e en terminant notamment deuxième du GP de Barcelone.

Fin de l'infobox

En bref

- Avec l’Allemand Sacha Hommel, Daniel Epp, le propriétaire du team de Thomas Lüthi, a trouvé un renfort pour la saison prochaine

- Mais ses vues vont bien plus loin. Il a en ligne de mire un autre phénomène pour le futur. Il s'agit d'un autre pilote suisse, Randy Krummennacher.

- Ce jeune prodige n'a que 14 ans aujourd'hui mais le team manager a déjà vu en lui un potentiel exceptionnel. Sportif complet, Randy Krummennacher pratique également le triathlon.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.