Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sciences Le Nobel de chimie pour un chercheur suisse

Jacques Dubochet

Le prix Nobel de chimie Jacques Dubochet, 75 ans, dit avoir été «premier dyslexique officiel du canton de Vaud». 

(Keystone)

Le prix Nobel de chimie a été attribué conjointement au Suisse Jacques Dubochet, à l'Américain Joachim Frank et au Britannique Richard Henderson, pour leurs travaux en cryo-microscopie électronique.

Les trois chercheurs ont été récompensés pour avoir mis au point une méthode révolutionnaire d'observation des molécules, la cryo-microscopie électronique. Une technique qui «a fait entrer la biochimie dans une nouvelle ère», a souligné mercredi l'Académie Nobel à Stockholm sur son site internet. 

«Le prix cette année récompense une méthode rafraîchissante d'imagerie des molécules de la vie», a annoncé Göran Hansson, le secrétaire général de l'Académie royale des sciences qui décerne le prix. 

(3)

dubochet

Cette technique permet d'étudier des échantillons biologiques sans attenter à leurs propriétés, comme cela se produit avec des colorants ou les faisceaux d'électrons dégagés par les rayons X. 

En 1990, Richard Henderson, 72 ans aujourd'hui, a le premier produit une image en 3D en résolution atomique d'une protéine. Joachim Frank, 77 ans, a ensuite perfectionné cette technique et l'a rendue plus facile à utiliser. Jacques Dubochet, 75 ans, est quant à lui parvenu à vitrifier l'eau, ce qui permet aux biomolécules de conserver leur forme naturelle. Ce Nobel de chimie récompense un travail de 30 ans.

(9)

dubochet

Un scientifique avec de l'humour

Né en 1942 à Aigle (canton de Vaud), Jacques Dubochet a obtenu en 1967 son diplôme d'ingénieur-physicien à l'Ecole polytechnique de l'Université de Lausanne, ancêtre de l'EPFL, avant de poursuivre ses études à l'Université de Genève et de Bâle, notamment. 

Jacques Dubochet est devenu professeur à l'Université de Lausanne en 1987 et a pris sa retraite 20 ans plus tard, selon son curriculum vitaeLien externe publié sur le site de l'institution lausannoise.

Son curriculum vitae est d’ailleurs teinté d’humour. On y apprend notamment qu’il a été «conçu en 1941 par des parents optimistes». Il indique aussi qu’en 1955, il est détecté comme le «premier dyslexique officiel du canton de Vaud».  Au-delà de ses travaux, c'est une personnalité qui séduit, par son humour et son naturel.

(6)

Dubochet

Interrogé par la Radio télévision suisse (RTS), Jacques Dubochet explique avoir été averti en matinée qu'il était co-lauréat du Nobel de chimie. A ses yeux, un prix Nobel était «pensable», mais «la probabilité était faible» même si la cryo-microscopie électronique est pour lui une «révolution».

(7)

dubochet

«Je suis un joyeux athée»

Le professeur Dubochet explique également la logique de sa découverte dans l'histoire des sciences. Sa méthode d'observation des molécules sans les dénaturer répond, dit-il, à la mission essentielle du scientifique qui est «d'observer la nature». Cette observation l'a amené à être un «joyeux athée», conclut-il.

(8)

dubochet

Désormais retraité, Jacques Dubochet développe avec humour sur son blog ses observations sur l'environnement et la société. Le dialogue entre les disciplines, mais aussi entre science et société, sont ses sujets de prédilection. L'ancien professeur se consacre désormais à ses passions, notamment la montagne et la nature. 

Très intéressé par la politique, il se réclame de la gauche, comme il le précise encore dans son CV. Sur son blog, il commente régulièrement l'actualité, donne ses conseils de lectures et prend part aux débats.

Nombreux messages de félicitation

Doris Leuthard a félicité le lauréat sur Twitter. «Cette récompense est l'expression de votre remarquable travail de recherche et me rend fière de la Suisse», a affirmé la présidente de la Confédération. 

(2)

Dubochet

Le ministre chargé de la Recherche Johann Schneider-Ammann a lui aussi présenté ses félicitations au chercheur vaudois via le réseau social.

(4)

Dubochet

Il y a 15 ans qu'un Suisse n'avait plus été récompensé par l'Académie Nobel. Au total, 30 Suisses ont reçu un prix Nobel.

Saison des prix Nobel

La saison des Nobel se poursuivra jeudi par l'annonce du prix Nobel de littérature avant le Nobel de la paix, vendredi. Le prix de chimie 2017, doté de 9 millions de couronnes suédoises (plus d'un million de francs), sera partagé entre les trois lauréats.

Fin de l'infobox

swissinfo.ch avec les agences et la RTS/kr

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×