Société La classe moyenne a le blues


L’un des grands défis politiques de l’année 2017 sera de rassurer la classe moyenne. En Suisse comme dans d’autres pays, celle-ci est de plus en plus inquiète pour son avenir. Au plan politique, cette inquiétude peut se traduire par un vote pour des propositions populistes.

Directeur romand du laboratoire d’idées libéral «Avenir Suisse», Tibère Adler évoque quelques pistes pour rassurer la classe moyenne.


swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 02.01.2017)

×