Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une Suisse idyllique s’exposera à Shanghai

Elle s’appelle Haibao, c’est la mascotte de l’expo. A Shanghai, on la croise à tous les coins de rue.

(swissinfo.ch)

A 87 jours de l'ouverture de l'exposition universelle de Shanghai, le pavillon suisse prend forme. Placé sous le thème de ‘l'interaction entre la ville et la campagne’, il exploite les stéréotypes liés à la Suisse pour attirer le visiteur et lui présenter une Suisse innovante.

Montagnes, vaches, prairies, raclette, montres, chocolat ... tout y sera, pour coller à l'image de la Suisse en Chine telle que révélée par le sondage mené en 2006 par Présence Suisse. «Il s'agit d'attirer les visiteurs avec la beauté des paysages qu'ils connaissent, mais aller au-delà des clichés et leur montrer d'autres réalités, souligner d'autres forces», explique Anne-Sophie Cosandey, la cheffe du projet suisse à Shanghai. On est loin du slogan provocateur du pavillon suisse à Séville, en 1992 (La Suisse n'existe pas). « Notre but n'est pas de faire de la critique, c'est de montrer ce que nous savons faire. »

En la matière, le télésiège suisse promet de faire un tabac. Il proposera aux visiteurs une balade de 4 minutes qui les mènera sur le toit du pavillon, recouvert d'une prairie fleurie.

Succès assuré

«Des plantes courantes en Suisse, mais que l'on trouve aussi en Chine. Initialement, on avait aussi pensé y faire paître des moutons», raconte Anne-Sophie Cosandey. Projet abandonné, les jardiniers auront déjà assez à faire.

«Voici un an et demi que nous menons des tests, nous avons planté une petite prairie sur le toit d'un immeuble de Shanghai, ça a été une surprise d'apprendre qu'il faudra replanter à deux reprises durant les 6 mois de l'expo ».

A 87 jours de l'ouverture, le toit du pavillon n'a rien encore d'idyllique. Mais la vue sur Shanghai, sur le fleuve Huangpu, sur les autres pavillons y est époustouflante et laisse présager du succès que l'installation récoltera auprès des foules de visiteurs, avides de s'accorder quelques minutes de répit dans cette oasis de calme et de verdure.

Parmi les heureux élus ?

La Chine promet de sélectionner les 15 pavillons nationaux qu'elle jugera les plus réussis et de les reconstruire ailleurs après l'expo. La Suisse - qui célèbre par ailleurs cette année les 60 ans de l'établissement de ses relations diplomatiques avec la Chine communiste - ne cache pas son ambition de figurer parmi les heureux élus.

On n'en est pas là. A trois mois du jour J, «une partie des télésièges sont bloqués à la douane, pas moyen de les faire libérer », raconte Anne-Sophie Cosandey. « On se trouve confronté à une foule de problèmes administratifs, ça n'est pas toujours facile à régler ».

Mais à en croire Gao Pan, qui dirige le chantier pour le compte du groupe Nüssli, «tout est parfaitement dans les temps. J'ai beaucoup d'expérience en matière de structure, de décoration intérieure ... mais le télésiège, pour moi, c'est vraiment une première. J'espère que nous pourrons faire les premiers tests à partir de la mi-février. L'installation pourra transporter 1500 personnes à l'heure».

Le rôle du télésiège

Anne-Sophie Cosandey: «La présence dans le pavillon suisse est réglée par le télésiège, on ne peut pas accueillir plus de 20'000 visiteurs par jour, et nous allons certainement tourner à haut régime ». 3,6 millions de personnes pourront donc au maximum visiter la pavillon suisse, alors que les organisateurs chinois en attendent au moins 70 millions, voir 100. Quoi qu'il en soit, les files d'attente seront longues. « On a tout prévu: panneaux informatifs de Suisse Tourisme, jeu interactif sur la Suisse, eau fraîche, parasols ... »

Ceux qui auront le courage de faire la queue, outre le télésiège, découvriront la force d'innovation de la Suisse au travers de jumelles 3D, ils entendront 12 Suisses, célèbres ou inconnus, exprimer leurs visions et leur rêves sur petit écran, et jouiront d'un film sur la beauté des Alpes en projection IMAX, sur écran géant.

Et ceux qui ne voudront pas attendre pourront passer sous la façade interactive et pénétrer dans l'espace urbain du pavillon pour y bénéficier notamment du restaurant, du Montreux Jazz café, du Swatch shop, et des différentes animation qui s'y tiendront. Quant aux VIP, ils auront leur propre salon, avec bar et vue sur les Alpes (par IMAX interposé).

Pour le long terme

«Notre salle de conférence permettra de développer la thématique du pavillon, l'interaction entre ville et campagne, ainsi que les quatre sous-thèmes: qualité de l'air, qualité de l'eau, construction et technologies durables et transports publics», précise Anne-Sophie Cosandey.

Et l'investissement de 25 millions de francs, partenariat public-privé, sera-t-il lui aussi durable? La réponse Anne-Sophie Cosandey: «D'une part je le répète, nous espérons faire partie de ces 15 pavillons appelés à durer. D'autre part, il est clair que ce qu'on entreprend aujourd'hui, c'est pour demain. Les collaborations que nous mettons sur pied, par exemple avec des universités, servent à créer des relations qui vont jouer sur le long terme. »

Alain Arnaud, Shanghai, swissinfo.ch

Personnel polyglotte

Du 1er mai au 31 octobre 2010, aura lieu à Shanghai l'exposition universelle sur le thème «Meilleure ville, meilleure vie».

Le pavillon que présente la Suisse traite le sous-thème de l'exposition «L’interaction entre la ville et la campagne».

Complet. Durant l'exposition, une centaine de personnes travailleront pour le pavillon suisse. Le recrutement est terminé, le personnel est au complet, tous les employés - Suisses ou Chinois - maîtrisent l'anglais, le chinois et au moins une langue nationale suisse.

Les 95% des visiteurs de l'exposition universelle seront chinois. Les employés suisses qui les recevront devront pouvoir leurs parler. Il s'agit soit d'étudiants ou de diplômés en sinologie, soit de Suisses ayant vécu en Chine.

Quant aux 5% de visiteurs étrangers, ils seront accueillis dans leur langue, ou en tous cas en anglais.

Fin de l'infobox

Raclette à la chinoise

Le restaurant du pavillon suisse comptera quelque 130 places assises et servira des spécialités suisses, notamment de la raclette et de l'émincé à la zurichoise, mais toujours avec une touche chinoise.

Baguettes. A la place de services occidentaux, les clients recevront des baguettes qu'ils pourront, s'ils le souhaitent, transformer en fourchettes.

Un MontreuxJazz café complétera l'offre et proposera un espace bar musical. Le MontreuxJazz est également en train de sélectionner des groupes suisses qui se produiront à Shanghai au pavillon.

Fin de l'infobox

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.