Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une nouvelle épreuve dans la carrière sportive de Michel Riesen

Michel Riesen est de retour dans le vestiaire des Hamilton Bulldogs, pour combien de temps?

(swissinfo.ch)

Cette saison - et c'est une première - quatre joueurs suisses auront eu l'occasion de se frotter aux meilleurs hockeyeurs de la planète, en évoluant dans l'une des équipes de la prestigieuse National Hockey League nord-américaine. Relégué dans le «farm team» des Bulldogs d'Hamilton, Michel Riesen est passé par des moments très difficiles. Comme lors de son arrivée au pays à la feuille d'érable.

L'appel de l'Amérique a eu raison de Michel Riesen. Premier Suisse a être repêché au premier tour de la cérémonie des drafts - à Pittsburgh, en 1997-, il dépose ses valises à Hamilton l'année suivante.

Il découvre alors l'envers du décor. Oublié les fastes du draft et le contrat de 900 000 dollars US signé avec Edmonton, bienvenue au pays de tous les excès. Car toute médaille à son revers. Le Seelandais va en faire l'amère expérience.

«C'était vraiment difficile. Imaginez! J'étais habitué à vivre dans un pays propre et prospère. Là, j'ai débarqué à même pas vingt ans dans une ville pauvre, sans avoir aucun repère, sans parler la langue, sans connaître personne et sans partager les habitudes alimentaires», se rappelle Michel Riesen. «Tout était différent, le hockey également, beaucoup plus dur.»

Trop dur au départ pour cet ailier gauche technique qui porte une profonde aversion au jeu physique. Un comportement qui lui a d'ailleurs valu le surnom de «Swiss Miss» dans la presse d'Edmonton.

La première année fut donc vraiment difficile. Depuis, les choses ont changé «Je me suis habitué au style de vie, j'ai un cercle de connaissances, je connais la langue et il m'arrive désormais fréquemment de cuisiner chez moi» reconnaît l'ancien joueur de Davos.

Pourtant, son retour dans la ligue mineure, à Hamilton, sera une nouvelle fois difficile. «Je revenais de la NHL et je voulais y retourner très vite. L'équipe n'allait pas bien, je ne marquais pas. Maintenant j'ai repris le dessus. Je n'ai cependant pas envie de passer toute ma vie dans ce coin de l'Ontario», analyse, lucide, Michel Riesen.

La quête de la gloire a donc un prix. Et Michel Riesen a déjà consenti passablement de sacrifices pour atteindre son graal. Le retour à Hamilton constitue une nouvelle épreuve dans sa carrière de sportif. Mais le souvenir de ses 12 matches disputés avec les meilleurs l'aide à s'accrocher encore. Il a déjà parcouru tellement de chemin.

Mathias Froidevaux, Hamilton


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.