Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Vu de l’intérieur Notre nouvelle série: ces 10 thèmes suisses qui ont fait réagir le monde

(Kai Reusser / swissinfo.ch)

À swissinfo.ch, nous informons sur la Suisse 365 jours par an, en dix langues. Cela implique également un contact permanent avec nos lectrices et nos lecteurs du monde entier. Dans cette nouvelle série, nous allons vous donner un aperçu régulier des réactions et des débats que suscitent nos contenus à l’international.

Plus les mesures de lutte contre la pandémie deviennent drastiques, plus le besoin de s’informer et d’échanger augmente. Et plus les gens restent à la maison, plus ils communiquent en ligne. À swissinfo.ch, nous le sentons plus nettement que jamais.

En plus du fait que l’article actualisé en permanence sur la situation de la pandémie est celui qui reçoit le plus de visites dans les dix langues, nous avons également de nombreuses autres contributions et de publications sur une bonne trentaine de canaux sur les réseaux sociaux, qui sont très lues, activement discutées et largement partagées.

Voici donc un aperçu des thèmes sur lesquels vous, lectrices et lecteurs de swissinfo.ch, avez eu le plus à dire.

 

1. Fermeture de toutes les écoles de Suisse

Fin de l'infobox

Dans chaque pays, la fermeture des écoles est un moment très particulier. Rien d’étonnant dès lors à ce que les articles sur ce sujet aient suscité des flots de réactions.

Dans la communauté de langue arabe, il s’est trouvé particulièrement beaucoup de lectrices et de lecteurs pour estimer qu’il aurait fallu fermer les frontières avant les écoles.


AR FB-Post

Facebook-Post in Arabisch zur Schliessung der Schulen in der Schweiz

2. Du désinfectant à la place du gin

Fin de l'infobox

Une distillerie bernoise de gin produit du gel désinfectant à la place de sa boisson traditionnelle.

Réaction d’une lectrice américaine sur Instagram: «Génial!! Je partage avec tous mes amis aux États-Unis. Peut-être que notre gouvernement dysfonctionnel pourra apprendre quelque chose».


3. St-Moritz: la faute des Italiens?

Fin de l'infobox

Grâce à nos collègues de TVS tvsvizzera.itLien externe, nous sommes en permanence très proches des débats de la Suisse italophone, qui a été la région la plus touchée par le coronavirus.

À la mi-mars, un article sur la propagation du coronavirus dans la station de St-Moritz, aux Grisons, du fait des touristes italiens, a été très lu et très commenté.

Sur le site comme sur les réseaux sociaux, la controverse a surtout tourné sur la question de savoir si les touristes venus de Milan étaient trop désinvoltes ou les médecins grisons trop laxistes.


Covid-19 dans les Alpes L'Engadine, le paradis où le virus n’attaque que les Milanais

La lettre d'une touriste de Milan en vacances en Engadine lève le voile sur la manière dont la Suisse fait face au coronavirus.


4. La Suisse accueille des patients français

Fin de l'infobox

En plus des éloges et des remerciements pour la solidarité dont a fait preuve la Suisse, la discussion autour de cet article a tourné autour de deux questions:

Pourquoi avons-nous besoin d’une Union européenne, si la Suisse peut se monter solidaire? et qui paye?

À noter que la réponse à la seconde se trouvait dans l’article: c’est la France qui paye.


FR FB-Post

Facebook-Post in Französisch dazu, dass die Schweiz von Frankreich Coronavirus-Patienten übernimmt

5. La phase symbolique de la présidente de la Confédération

Fin de l'infobox

«Dans cette crise, nous avons besoin de tout le monde, de chacun d’entre nous». Avec cette citation, Simonetta Sommaruga a touché de nombreuses personnes, dans les dix langues.


ED FB-Post

Facebook-Post in Englisch mit einem Zitat von Bundesrätin Sommaruga

Il est particulièrement remarquable que ce soit en japonais que son discours ait trouvé le plus de lectrices et de lecteurs.


JP FB-Post

Facebook-Post in Japanisch zur Ansprache von Bundesrätin Sommaruga

6. Le Cervin s’habille de lumière et de drapeaux

Fin de l'infobox

En utilisant la montagne mythique comme écran de projection, Zermatt a frappé un grand coup. Chacun de ces «drapeaux solidaires» est devenu viral dans son pays, et même au-delà.

Chez nous, cela été particulièrement vrai de l’étendard tricolore et de celui du Soleil levant.


D’un autre côté, le compte-rendu critique du correspondant de swissinfo.ch sur les limites de l’opération a également été bien accueilli et discuté.



7. La Suisse vide

Fin de l'infobox

Ces images totalement inhabituelles se passent de mots. Et il en a été de même sur les réseaux sociaux.


8. Les provisions de ménage, reliques de la Guerre Froide

Fin de l'infobox

Notre rédaction en russe a connu un franc succès et a bien fait rire son public en partageant sur Facebook la liste de ce que, selon la Confédération, chaque ménage suisse devrait avoir en réserve.

Quelqu’un a fait remarquer que cela était logique au vu de la pénurie de papier toilette qui a régné un temps dans les magasins.


RU FB-Post

Facebook-Post in Russisch mit einer Grafik, was Schweizer alles (theoretisch) als Notvorrat vorhanden haben sollten

9. Baisers par-dessus la frontière

Fin de l'infobox

Jusqu’il y a peu, de telles images étaient impensables à une frontière entre deux pays d’Europe. Rien de surprenant à ce que cette photo d’un couple qui s’embrasse par-dessus une barrière alors qu’elle est en Suisse et lui en Allemagne aient choqué aussi dans d’autres régions du monde.

En portugais par exemple, de nombreux lecteurs ont souhaité de la patience aux amoureux.


10. Nous sommes champions du monde du fromage!

Fin de l'infobox

Au milieu de l’avalanche de contenus liés au coronavirus, un sujet cliché a tout de même réussi à émerger: la Suisse est devenue «championne du monde du fromage».

Avec près de 4000 interactions, ce post Facebook en anglais a été le plus en vue de ces trois derniers mois.


ED FB-Post käse

Facebook-Post in Englisch dazu, dass die Schweiz Käse-Weltmeisterin wurde

Comme vous le voyez, vos commentaires et vos questions orientent aussi notre production. Si vous avez des questions ou des souhaits de thèmes que vous aimeriez voir traités, exprimez-vous dans les commentaires, ou alors écrivez-moi directement par mailLien externe.


(Traduction de l’allemand: Marc-André Miserez)

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.