Navigation

Coronavirus: la situation en Suisse

Keystone / Anex Anthony

Le gouvernement suisse a adopté mercredi un (léger) assouplissement des mesures sanitaires, qui seront valables dès le lundi 19 avril. Mais l’activité du secteur de la restauration reste grandement entravée.

Ce contenu a été publié le 15 avril 2021 - 16:17
swissinfo.ch avec l'ATS et la RTS

Les derniers développements:

  • Les terrasses des bars et restaurants peuvent rouvrir
  • Réouverture possible également pour les établissements de loisirs et de cultures et les installations sportives
  • La fréquentation est cependant limitée à 50 personnes en intérieur et à 100 personnes à l’extérieur, et dans tous les cas, les installations ne doivent pas être remplies à plus d’un tiers de leur capacité.
  • L’enseignement en présentiel est à nouveau possible dans les hautes écoles, mais aussi avec une limitation à 50 personnes
  • Les compétitions de sport amateur sans contact physique sont à nouveau autorisées jusqu’à 15 personnes
  • Les autres mesures qui étaient jusqu’à présent en vigueur restent inchangées. En particulier, les bars et restaurants en intérieur ne peuvent toujours pas rouvrir

Comment la pandémie évolue et comment la Suisse y répond?

Mis sous pression depuis plusieurs jours, le Conseil fédéral a finalement décidé d’assouplir les règles. Des appels pressants s’étaient fait entendre, émanant notamment des milieux économiques et de la droite politique. La fronde contre les mesures sanitaires s’était parfois même violemment manifestée, par exemple lors de protestations de jeunes à Saint-Gall.

Le gouvernement a cependant également été sensible aux appels à la prudence, notamment de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé, qui estimait qu’une réouverture généralisée ne serait pas prudente.

>> L'interview de Lukas Engelberger à la RTS

Contenu externe

Finalement, le Conseil fédéral a coupé la poire en deux: il a accordé les assouplissements réclamés, mais en les assortissant encore de fortes limitations.  

Les mesures ont pu être un peu assouplies, car la Suisse semble moins touchée par la troisième vague de Covid que ses voisins européens. Il n'y a en tout cas pas la hausse exponentielle que les modèles prédisaient en janvier. Selon la task force scientifique de la Confédération, la propagation du variant britannique (B 1.1.7) a pu être endiguée grâce aux mesures anti-Covid prises et à la vaccination.

Il pourrait toutefois y avoir une flambée plus tardive, en décalage avec les pays voisins, a averti jeudi à la RTS Samia Hurst, médecin bioéthicienne aux HUG et vice-présidente de la task force.

Contenu externe
Contenu externe
Contenu externe

Le variant britannique est désormais dominant et représente plus de 90% des cas. Il sera donc désormais considéré dans les statistiques comme la souche principale du virus. 

Le nombre de décès et d'hospitalisations est en légère augmentation. Les patients Covid-19 occupent 21% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation atteint près de 71%.

Les vaccins montrent leurs effets sur les personnes âgées de plus de 75 ans, mais des catégories plus jeunes de la population sont désormais touchées.

Contenu externe

Le gouvernement suisse s’est autorisé à alléger un peu les mesures sanitaires, car il mise beaucoup sur les effets de la campagne de vaccination. Pour l’heure, déjà 8% de la population a reçu les deux doses de vaccin. Le but reste que toutes les personnes qui le souhaitent puissent être vaccinées d’ici à l’été.

Contenu externe

Dans un premier temps, la vaccination a été réservée aux personnes âgées et aux personnes souffrants de pathologies les classant dans des groupes à risque (affections cardiaques, obésités, hypertension, etc.).

L’âge minimal pour se faire vacciner est progressivement abaissé. En Suisse romande, la dernière adaptation en date provient du canton de Vaud où les personnes dès 50 ans peuvent désormais recevoir le vaccin. Il s’agit pour le moment de l’âge le plus bas en Suisse romande.

Par ailleurs, après l'Autriche, l'Allemagne et le Royaume-Uni, la Suisse a à son tour mis à disposition de sa population des auto-tests de dépistage de la Covid-19. Cinq autotests gratuits par mois et par personne sont disponibles depuis le 7 avril. 

Retrouvez tous les chiffres concernant l'évolution de la pandémie ici:

Quelles mesures sanitaires sont en vigueur dans toute la Suisse?

Les Suisses pourront renouer avec leurs activités préférées dès le lundi 19 avril. Le gouvernement a décidé de rouvrir les terrasses, les théâtres, les cinémas ou encore les stades de football. Les cours des hautes écoles pourront aussi à nouveau avoir lieu en présentiel. Pour mémoire, commerces, zoos et musées pouvaient déjà fonctionner de manière limitée.

Mais il y a des conditions. Comme lors du dernier déconfinement, il ne sera possible de consommer sur les terrasses qu'assis, avec quatre personnes par table au maximum, en laissant ses coordonnées (sans toutefois l'obligation de le faire sous forme numérique) et en portant le masque pour tout déplacement.

Les rassemblements sportifs ou culturels sont limités à 50 personnes en intérieur et à 100 personnes en extérieur, et toujours au maximum au tiers de leur capacité.

Les autres principales mesures sanitaires restent cependant en vigueur. Parmi les plus importantes: bars, restaurants et discothèques ne peuvent pas servir en intérieur; les rassemblements privés sont limités à dix personnes en intérieur et le télétravail reste obligatoire lorsque cela est possible.  

Quelle est la situation aux frontières?

En raison de la propagation de variants plus contagieux du coronavirus, tous les voyageurs (sauf ceux se déplaçant en voiture) doivent remplir un formulaire d’entrée électronique.

Les personnes arrivant en Suisse en avion doivent présenter un test PCR négatif effectué dans les 72 heures avant atterrissage. 

Toute personne en provenance d’un pays à risque doit présenter un test PCR négatif effectué dans les 72 heures avant l’arrivée et effectuer une quarantaine de dix jours. Ce dispositif est valable pour toutes les entrées en Suisse, y compris avec un véhicule privé. La quarantaine pourra être levée après 7 jours si la personne présente un test négatif payé de sa poche.

>> Les détails des restrictions d'entrée en Suisse sur le site de l'OFSPLien externe

OFSP

Le gouvernement a décidé d'adapter le seuil qui définit les pays et les régions à risque avec quarantaine obligatoire. Seuls les territoires où l'incidence dépasse de plus de 60 l'incidence en Suisse sont désormais concernés.

>> Lien vers la liste actualisée des zones rougesLien externe

Comment se porte l'économie suisse?

La Suisse a bien amorti les impacts économiques de la crise du coronavirus, en limitant le ralentissement conjoncturel, selon le Fonds monétaire international (FMI). Elle doit maintenant orienter sa politique économique pour une reprise forte et durable.

L'économie suisse s'est contractée de 2,9% en 2020, moins que les économies des autres pays européens. Cette évolution s'explique notamment par la solidité des finances publiques et des ménages privés, une industrie d'exportation compétitive, un secteur financier bien capitalisé et un système de santé bien doté, a indiqué le FMI mercredi au terme de son examen annuel.

Le taux de chômage a légèrement reculé au mois de mars en Suisse, passant à 3,4% après 3,6% en février.

Le nombre des dépôts de bilan comme celui des mises aux poursuites ont chuté l'an dernier en Suisse, malgré une contraction du produit intérieur brut inédite depuis 1975, a relevé mercredi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son rapport périodique.

La suspension rapide de l'obligation d'annoncer au juge les cas de surendettement, ainsi que les «sursis Covid-19» imaginés par le Conseil fédéral, ou encore les aides financières pour les cas de rigueur visaient justement à éviter une déferlante de faillites, rappellent les auteurs du rapport.

Comment évolue la pandémie dans le monde?

Contenu externe

Les campagnes de vaccination sont en cours dans la plupart des pays développés, mais il pourrait s'écouler des mois, voire des années, avant qu'entre 50 et 75% de la population ne soit vaccinée, ce qui permettrait d'obtenir ce que l'on appelle l'immunité collective.

Notre tableau régulièrement mis à jour indique le nombre de doses de vaccin pour 100 habitants qu'un pays a déjà administrées. Pour la plupart des vaccins, deux doses sont nécessaires à au moins trois semaines d'intervalle pour assurer une protection durable. 

Contenu externe

Quelle est la situation des Suisses résidant à l'étranger? 

De nombreux Suisses de l'étranger se retrouvent en grande difficulté financière face à cette pandémie. Dans les pays où les salaires sont bas, où l'épargne est rare et où les mesures d'aide publique sont maigres, beaucoup d'entre eux ont été confrontés à des décisions cruciales.

La Confédération a apporté son aide aux Suisses de l'étranger qui ont subi une perte d'emploi, la fermeture de leur entreprise ou dont les revenus ont tellement fondu que les moyens de subsistance ne pouvaient plus être garantis. Un soutien a également été apporté aux Suisses de l'étranger qui travaillent dans le secteur du tourisme et qui ont obtenu des revenus insuffisants.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 AndroidLien externe 
👉 iPhoneLien externe  

End of insertion

Suivez SWI swissinfo.ch iciLien externe, sur FacebookLien externe et sur TwitterLien externe pour obtenir les dernières informations sur la situation en Suisse.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.