Navigation

Ce que les Suisses de l'étranger disent du Brexit

Après moult rebondissements la Grande-Bretagne quitte l'UE Keystone / Andy Rain
Ce contenu a été publié le 31 janvier 2020 - 16:37

Ce soir, nous y sommes : la Grande-Bretagne quitte l'Union européenne. SWI swissinfo.ch a demandé aux Suisses de l'étranger leur avis sur le Brexit et s'ils sont eux-mêmes concernés.

Le Brexit aura lieu le 31 janvier 2020 à minuit (CET). L'UE comptera un État membre de moins à l'avenir. «Personne ne sait vraiment ce qu’il se passe», nous écrit Elisabeth Gerdes d'Italie - et rapporte que ses amis britanniques en Italie passent actuellement des nuits blanches à cause du Brexit. Ils s'inquiètent notamment de l'assurance maladie.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un briefing compact vous donnant un aperçu rapide des débats et sujets médiatiques les plus importants en Suisse. 

En tant que Suissesses et Suisses de l’étranger, échangez sur
📱SWI plus📱 avec nous et la communauté sur vos intérêts et préoccupations.

👉 Android Lien externeou👉 iPhoneLien externe

End of insertion

Anna-Marya Tompa, de Chypre, ne sait pas non plus vraiment comment les choses vont évoluer. «Je suis moitié Britannique et moitié Suisse et je suis heureuse que mes enfants et moi ayons des passeports suisses». Elle est très déçue par le Brexit.

Dani Trächsel voit les choses différemment: «Je pense qu'il est bon que les Britanniques défient l'UE». La Suisse et la Grande-Bretagne ayant depuis longtemps un accord douanier, tout est déjà réglé pour le Brexit.

Que réserve l'avenir? 

En Grèce, Ursi Messerli en est convaincue: «Cela aurait aidé ma nouvelle patrie, la Grèce, si elle avait quitté l'UE à l'époque». Là, elle considère qu’aucune amélioration n'est en vue.

La Communauté se tourne également vers l'avenir: «Tôt ou tard, les Britanniques frapperont de nouveau à la porte de Bruxelles parce qu'ils voudront revenir dans l'Union européenne», écrit Gregor Fiedler. Dominique Bouix-Moret est également «curieuse de voir la suite».

«Bon vent et bonne chance» ou encore «God save the Queen»… la communauté souhaite quoi qu’il en soit tout de bon à la Grande-Bretagne.





Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.