Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

100 millions pour une usine inutile construite par Clariant

Les installations de Clariant à Muttenz.

(Keystone)

C'est une installation flambant neuve et prête à tourner. Construite par Clariant à Muttenz, elle a coûté 100 millions. Le hic: Procter & Gamble, pour qui l'usine a été conçue, a changé d'avis, comme le révèle la Basler Zeitung.

C'est sur commande de l'Américain Procter & Gamble, que l'entreprise suisse, active dans les spécialités chimiques, a construit cette usine à Muttenz, près de Bâle, là où elle possède son siège. Mission: produire la matière première d'une poudre à lessive. Une usine désormais prête à fonctionner, mais qui ne sera pas mise en service.

Car, il y a quelques jours, le géant américain, spécialiste notamment des détergents ménagers et des cosmétiques, a fait savoir qu'il renonçait à sa commande. Une surprise qui n'aura pas de suites financières pour Clariant, à en croire son porte-parole, Rainer Weihofen. Les coûts de construction étant à la charge de Procter & Gamble.

Mais cette affaire touche, de très près évidemment, les 57 employés qui devaient faire fonctionner l'installation et qui se retrouvent sans travail. «Nous essayons de trouver une solution à l'interne pour ces collaborateurs. Le but étant naturellement de procéder au moins de licenciements possible», déclare Rainer Weihofen.

C'est aussi le souci exprimé par le gouvernement de Bâle-Campagne, qui, dans un communiqué, «déplore» ce qu'il qualifie de «revers» pour Clariant. Il espère aussi que l'entreprise bâloise pourra trouver une nouvelle affectation à l'installation. «Nous avons commencé à y penser, admet le porte-parole de Clariant. Mais je ne peux rien vous en dire pour l'instant. Il faut un peu de temps.»

Reste une question encore: pourquoi cette volte-face de Procter & Gamble? Le mystère est entier. Le groupe américain, contacté par swissinfo, se refuse à préciser les raisons de sa décision, et invoque, pour se justifier, le rôle de la concurrence.

Pierre Gobet, Zurich


Liens

×