Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

15 millions pour le Liban et les Territoires palestiniens

Le nouveau crédit suisse est principalement destiné au retour des réfugiés libanais.

(Keystone)

Le gouvernement suisse a décidé mercredi d'accorder un crédit supplémentaire pour renforcer son aide humanitaire au Liban et dans les Territoires palestiniens.

Cette somme vient en complément des cinq millions d'aide d'urgence déjà alloués le 26 juillet au Comité international de la Croix Rouge (CICR).

Sur proposition du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), le Conseil fédéral a décidé d'accorder ce crédit supplémentaire afin de poursuivre son aide humanitaire au Liban ainsi qu'à Gaza et en Cisjordanie.

Avant de se prononcer, le Conseil fédéral a attendu les résultats de la conférence des donateurs qui s'est tenue la semaine dernière à Stockholm.

2,4 millions pour le rapatriement

Le gouvernement a également adopté un crédit de 2,4 millions de francs pour les frais engendrés par le rapatriement rapide et efficace de nos ressortissants du Liban.

Durant le conflit armé au Liban, les spécialistes du DFAE ont apporté leur assistance à plus de 900 de nos ressortissants qui souhaitaient quitter le pays.

Le gouvernement n'a pas rediscuté d'un soutien logistique et technique aux troupes de l'ONU au sud du Liban. Le DFAE et le Département de la défense étudient la question. Un détachement, avec des représentants de deux départements, devrait se rendre prochainement sur place pour examiner les besoins.

Une priorité pour les femmes et les enfants

Le crédit de 15 millions décidé mercredi va permettre à l'aide helvétique de poursuivre son travail, notamment en matière d'aide au retour de nombreuses personnes réfugiées.

Pour mémoire, lors de sa séance extraordinaire du 26 juillet sur le conflit
entre Israël et le Hezbollah, le gouvernement avait déjà attribué cinq millions de francs au Comité international de la Croix Rouge.

Mais les besoins sont encore immenses s'agissant de l'hébergement des personnes déplacées et des personnes sans abri dans la région du conflit.

Cette aide doit parvenir en priorité aux femmes, aux enfants et aux jeunes. Un tiers de l'argent disponible est réservé aux personnes réfugiées dans le Territoire palestinien occupé.

Trois canaux de distribution

Afin de répartir les montants alloués sur une base aussi solide que possible dans un contexte difficile, l'aide suisse sera acheminée aux personnes dans le besoin via trois canaux.

Par le biais du CICR, via diverses organisations de l'ONU (dont notamment l'agence pour les réfugiés UNHCR)) ainsi qu'à travers des projets bilatéraux et en partenariat avec des organisations non gouvernementales locales, avec lesquelles la Direction du développement et de la coopération (DDC) coopère déjà de longue date.

Pour mémoire, lors de sa séance extraordinaire du 26 juillet 2006 sur la situation au Moyen Orient, le Conseil fédéral avait déjà attribué au Comité international de la Croix Rouge (CICR) un montant de 5 millions de francs pour l'aide humanitaire d'urgence.

swissinfo et les agences

En bref

Les 31 août et le 1er septembre derniers, la Suisse a participé à la conférence des donateurs consacrée à la reconstruction du Liban et à l'aide humanitaire dans les territoires palestiniens.

Les représentants de plus de cinquante pays et organisations internationales se sont engagés à verser un montant de 940 millions de dollars en faveur du Liban. Le gouvernement libanais avait demandé un montant de 500 millions de dollars pour faire face à l'urgence des prochains mois.

Concernant les Territoires palestiniens, la somme promise est de 500 millions de dollars. Soit 120 de plus que ce que l'ONU jugeait nécessaire pour faire face à la situation de rapide détérioration à Gaza et en Cisjordanie.

Deux jours après la conférence en Suède, l'Arabie Saudite et le Koweit ont promis respectivement 500 et 300 millions de dollars pour la reconstruction du Liban.

Fin de l'infobox


Liens

×