Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Adamov: la fille après le père

Irina Adamova. 

(chow-chow.ch)

La fille de l'ancien ministre russe Evgueni Adamov arrêté à Berne à la demande des Etats-Unis a également des ennuis avec la justice suisse.

Elle fait l'objet d'une enquête pour blanchiment d’argent. La justice a bloqué des comptes lui appartenant.

L'avocat d'Irina Adamova, Me Christoph Dumartheray, a confirmé samedi une information parue dans le quotidien zurichois Tages Anzeiger. L'enquête concerne une société de conseil d’Irina Adamova, active dans le domaine de la construction de logements à Moscou.

Depuis le début de l’enquête, deux de ces comptes ont été libérés, a précisé l'avocat. Igor Petrov, porte-parole de l'ambassade de Russie à Berne avait déjà confirmé vendredi que des comptes de la fille d’Evgueni Adamov contenant quelque 250’000 francs suisses avaient été bloqués fin avril.

«M. Adamov est venu en Suisse pour cette raison. Il voulait aider sa fille», qui est citoyenne suisse depuis dix ans», a ajouté le porte-parole,

Pas de lien


Me Dumartheray affirme qu'il n'y a aucun lien entre les accusations formulées contre Irina Adamova et les faits reprochés à son père. Le seul fait que sa cliente ait reçu de l'argent de son père ne suffit pas à établir un rapport entre les deux affaires, ajoute l’avocat.

Evgueni Adamov, 66 ans, a été arrêté lundi suite à une audition de plusieurs heures par un juge d'instruction bernois, qui l'a interrogé sur le dossier visant sa fille. Celle-ci a accusé les autorités suisses d'avoir tendu un piège à son père.

Me Dumartheray juge également le procédé injuste. Le juge d'instruction bernois était déjà en possession du mandat d'arrêt américain contre Evgueni Adamov mais il lui malgré tout laissé croire qu'il était convoqué pour être simplement entendu, a expliqué l'avocat vendredi soir dans l'émission 10 vor 10 de la télévision alémanique SF-DRS.

Détournement de fonds


Interrogé dans la même émission, Rudolf Wyss, vice-directeur de l'Office fédéral de la justice (OFJ), a assuré ne pas être au courant de ces détails. Il a toutefois admis qu'une telle méthode pourrait apparaître comme «dure».

Evgueni Adamov s'est opposé mercredi à une procédure d'extradition simplifiée. Les Etats-Unis devront donc faire parvenir à Berne une demande d'extradition formelle dans un délai de 40 à 60 jours.

L'ancien ministre russe de l'Energie atomique (1998-2001) a été formellement inculpé aux Etats-Unis pour escroquerie, recel, blanchiment d'argent et fraude fiscale. Il aurait détourné entre 1993 et 2003, avec un complice, plus de neuf millions de dollars versés par les autorités américaines pour améliorer la sécurité de sites nucléaires en Russie à l'époque de Boris Eltsine.

swissinfo et les agences

En bref

- Evgueni Adamov a été arrêté lundi à Berne à la demande des autorités américaines. Il se trouvait en Suisse en visite chez sa fille.

- Ministre de l’Energie atomique sous la présidence Eltsine, il avait été limogé en 2001 pour corruption par Vladimir Poutine. Une enquête parlementaire l’avait en effet accusé d’avoir touché des pots-de-vins.

- Evgueni Adamov a aussi dirigé un institut de recherche qui a mis au point des réacteurs de type Tchernobyl. Il a en outre supervisé le nettoyage du site après la catastrophe de 1986.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.