Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Adamov va faire recours contre son extradition

C'est au Tribunal fédéral que reviendra la décision définitive.

(Keystone)

Les autorités suisses ne peuvent pas encore procéder à l'extradition de l'ancien ministre russe de l'énergie atomique Evgueni Adamov vers les Etats-Unis.

L'Office fédéral de la justice a annoncé jeudi que l'avocat d'Adamov l'avait informé de son intention de faire appel contre l'extradition de son client.

L'avocat d'Evgueni Adamov nous a communiqué sa décision, a indiqué jeudi le vice-directeur de l'Office fédéral de la justice (OFJ) Rudolf Wyss. «En conséquence, nous ne pouvons pas procéder à l'extradition et Adamov reste en détention», a-t-il ajouté.

Lundi, la justice helvétique avait annoncé qu'elle accordait la priorité à la demande d'extradition américaine sur celle émanant de la Russie. Evgueni Adamov, lui, souhaitait être renvoyé vers son pays.

Diplomate convoqué

Mercredi soir, le ministère russe des affaires étrangères a convoqué le numéro deux de l'ambassade de Suisse à Moscou, a indiqué pour sa part Lars Knuchel, porte-parole du ministère suisse des affaires étrangères (DFAE). Le Kremlin a exprimé sa «surprise et son mécontentement».

Le diplomate helvétique a répété que la décision de l'OFJ était juridique et non politique. Selon l'agence italienne Ansa, les autorités russes ont souligné que ce choix aurait des «conséquences négatives» sur les rapports entre Berne et Moscou. Le DFAE n'a pas souhaité s'exprimer sur cette affirmation.

Secrets nucléaires

Evgueni Adamov, actuellement en détention extraditionnelle en Suisse, a été arrêté en mai à Berne à la demande de Washington, qui soupçonne le Russe d'avoir détourné plus de 9 millions de dollars versés par les Etats-Unis pour améliorer la sécurité de sites nucléaires en Russie.

Moscou, qui redoute que l'ex-ministre ne livre des secrets nucléaires aux Etats-Unis en cas d'extradition, avait aussi réclamé son retour. La Russie avait déjà dénoncé lundi une décision «contraire aux normes du droit et aux faits objectifs».

L'avocat d'Evgueni Adamov a encore 25 jours pour déposer son recours auprès du Tribunal fédéral, la plus haute cour judiciaire suisse, qui donnera le verdict définitif.

swissinfo et les agences

En bref

- Evgueni Adamov a été ministre de l'énergie atomique en Russie de 1998 à 2001, avant d'être accusé de corruption par une commission parlementaire.

- Il est accusé par les Etats-Unis d'avoir détourné des fonds destinés à améliorer la sécurité de sites nucléaires en Russie. Washington a demandé son extradition.

- La Russie a aussi présenté une demande d'extradition officielle à la Suisse le 17 mai.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.