Navigation

Pourquoi l’assistance au suicide est considérée comme «normale» en Suisse

La Fédération des médecins refuse d'adapter les directives

Ce contenu a été publié le 26 octobre 2018 - 08:25
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 25 octobre 2018)

La Fédération des médecins suisses (FMH) ne veut pas élargir le champ d’application de l’aide au suicide. La FMH a refusé d’adopter les nouvelles directives de l’Académie suisse des sciences médicales, fruit de trois ans de réflexion. Ces directives proposent de ne plus assister les patients uniquement s’ils sont proches de la mort, mais également dans une situation de souffrance insupportable due à une maladie ou à une infirmité incurable. L’accompagnement humain doit également être plus soutenu et plus explicite qu’avant.

Des critères trop flous pour la FMH, qui souhaite en rester à une aide au suicide si la fin de vie est proche.

Contenu externe


Contenu externe
sda-ats


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.