Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Antisémitisme Le gouvernement veut rassurer les juifs de Suisse

Longtemps silencieux, le Conseil fédéral a apporté une première réponse à l’inquiétude des communautés israélites de Suisse face à la recrudescence des propos et des actes antisémites.

"Les personnes de confession juives sont ici chez elles, leur sécurité doit être garantie", a déclaré Alain Berset

(Keystone)

Lors de sa séance hebdomadaire ce mercredi, le gouvernement s’est dit préoccupé par la recrudescence des discriminations religieuses. Sur les ondes de la Radio suisse romande (RTSLien externe), le ministre en charge des questions religieuses a précisé les vues du gouvernement : «Nous vivons dans un pays où la cohésion sociale est très importante, et cela signifie notamment la tolérance et le respect des différences religieuses », a déclaré Alain Berset.

Mentionnant notamment les attentats de Paris et de Copenhague, le ministre a ajouté: «Les actes antisémites, de racisme anti-juif ou islamophobes doivent être l'occasion de redire que les personnes de confession juives sont ici chez elles, leur sécurité doit être garantie.» Une allusion aux appels répétés du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu aux communautés israélites d’Europe de venir s’installer en Israël.

Herbert Winter, président de la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) a salué cette déclaration d’Alain Berset: «Pour la première fois, il est dit explicitement que le Conseil fédéral prend la situation de l’antisémitisme au sérieux, et qu’après les évènements de Paris et Copenhague, il prend aussi au sérieux les besoins de sécurité de la communauté juive».

S’exprimant à la radio publique suisse alémanique (SRFLien externe), Herbert Winter a demandé aux autorités fédérales et cantonales qu’elles examinent les conditions de sécurité devant les institutions juives. Une question évoquée cette semaine lors d’une rencontre avec le ministre de la défense Ueli Maurer.

Herbert Winter souhaite une déclaration officielle de l’ensemble du Conseil fédéral sur le thème de l’antisémitisme.

Ce que réclame aussi le parlementaire Manuel Tornare: «Il faut des paroles claires de soutien à l’égard de la communauté juive, comme l’ont déjà fait jusqu’ici divers chefs de gouvernement européens. C’est peut-être un symbole, mais un symbole nécessaire en cette période ». Le député socialiste compte interpeller le Conseil fédéral la semaine prochaine sur ce sujet.

swissinfo.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×