Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Athletissima, la bonne vieille tradition du mauvais temps

Liu Xiang entend bien à nouveau survoler les haies de la Pontaise.

(Keystone)

La 32e édition du mythique meeting lausannois a lieu ce mardi. Après Yelena Isinbayeva en 2005 et Xiang Liu l'an dernier, les organisateurs rêvent d'un nouveau record du monde au Stade de la Pontaise.

Considéré comme très rapide, le tartan du stade olympique lausannois avait déjà permis à l'Américain LeRoy Burrell de battre le record du 100 mètres (9''85) en 1994. Mais la pluie pourrait perturber le rendez-vous!

Entré dans l'histoire grâce aux trombes d'eau d'un soir de juillet 1977, le rendez-vous d'athlétisme lausannois pourrait en effet bien voir s'abattre sur lui les foudres du ciel à l'occasion de sa 32ème édition, ce mardi.

«Nous verrons bien, mais il semblerait que nous puissions encore espérer un meeting froid mais sans pluie. A choisir, nous préférerons bien sûr le froid à la pluie qui rend encore plus difficile des performances de premier plan», lâche le porte-parole de la manifestation Pierre-André Pasche.

La météo capricieuse de ce début d'été risque effectivement d'empêcher les nombreux spectateurs (toutes les places ont trouvé preneurs) d'assister à un troisième record du monde d'affilée.

Pour mémoire, la Russe Yelena Isinbayeva avait battu son propre record du monde du saut à la perche en réussissant à passer 4,93 m et l'an dernier, le Chinois Liu Xiang avait couru le 110 mètres haies en 12''88.

«C'est génial, je n'y crois pas. J'avais déjà battu ici le record du monde juniors (en 2003, 13''12), merci Lausanne. C'est fou, magnifique, je me sens super bien», s'était extasié l'athlète de Shanghai juste après son incroyable record.

Liu Xiang, qui semble avoir succombé à la magie du meeting lausannois, a d'ailleurs annoncé qu'il se déplaçait cette année avec la ferme intention d'améliorer encore ce chrono de référence.

Un magnifique plateau

Xiang Liu mis à part, une bonne vingtaine de champions olympiques et du monde sont annoncés à Athletissima.

C'est notamment le cas de l'Américain Jeremy Wariner – champion olympique et du monde du 400 m - qui s'alignera spécialement sur le 200 m, l'épreuve la plus relevée de ce rendez-vous.

L'an dernier, et pour la première fois de l'histoire, quatre athlètes avaient parcouru le demi-tour de piste sous la marque des 20''. Cette année encore, la présence des Américains Tyson Gay et Wallace Spearmon, ainsi que celle du Jamaïcain Usain Bolt laisse présager une course de feu.

«Cette course s'annonce vraiment terrible et il est assez significatif pour nous de voir que Tyson Gay et Wallace Spearmon ont décidé de ne pas courir au meeting de la Golden League de Paris pour être au top chez nous», se réjouit Pierre-André Pasche.

«Cela nous permet d'espérer conserver une très bonne place au classement des meetings de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme.»

Les Mondiaux d'Osaka en ligne de mire

Du côté des athlètes suisses, c'est principalement la performance du sauteur en longueur Julien Fivaz (record de Suisse avec 8 m 27) et celle des quatre spécialistes du relais 4 X 100 m seront au centre de toutes les attentions.

Andreas Baumann, Cédric Nabe, Marc Niederhäuser et Reto Schenkel ont en effet la possibilité d'obtenir leur ticket pour les Mondiaux d'Osaka s'ils descendent en dessous des 39''00.

Trois autres Suisses s'alignent sur 800 m (Ulrich Albert, Andreas Felix et Julien Isenring) alors que chez les dames Sabrina Altermatt et Nicole Scherler disputent le 100 m haies et Martina Naef sur 400 m haies.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

21 épreuves dont 12 chez les hommes sont au programme.
Douze champions olympiques en titre et onze champions du monde sacrés à Helsinki sont annoncés.
Les 13'900 places du Stade ont trouvé preneurs.
Budget de cette édition 2007: 2,9 millions de francs dont 500'000 francs de primes pour les performances et 400'000 francs de primes d'engagement.

Fin de l'infobox

Athletissima

Le meeting lausannois est né d'un formidable concours de circonstance, le soir du 8 juillet 1977.

Ancien spécialiste du 800 mètres, Jacky Delapierre organise un «événement» spécial pour l'inauguration du stade Pierre-de-Coubertin et réussit à faire venir à Lausanne les meilleurs athlètes de l'époque.

Malgré les trombes d'eau qui s'abattent sur le stade ce soir-là, près de 6000 personnes encouragent avec enthousiasme des athlètes incrédules. Ces derniers, émus par cette ferveur populaire décideront de revenir sur place trois semaines plus tard pour 'offrir' un nouveau meeting, sous des cieux plus cléments, en guise de remerciement. Athletissma était né.

L'an dernier, Athletissima s'était hissé au second rang mondial des meetings au classement des performances de l'IAAF (Association internationale des fédérations d'athlétisme)

Fin de l'infobox


Liens

×